Souvenez-vous : c’était en 2012. Le grand débat, à l’époque, portait sur les rythmes scolaires. La coupure du mercredi était considérée par les instances comme une abomination, les chronobiologistes (ou prétendus tels) nous disaient doctement qu’il fallait raccourcir les journées des élèves et rajouter un jour de classe dans la semaine, et une réforme a été mise en branle dans la foulée.

.

.

Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts, les ministres ont changé, la réforme a pris du plomb dans l’aile. A l’époque, j’avais publié trois articles portant sur la notion de rythme biologique. Cela m’avait permis de me faire ma propre opinion, documentée, sur le sujet. J’y parlais de champions, de gestion de l’énergie, de tennismen avec des tics bizarres, et même d’une tomate en plastique.
Et si on s’y replongeait ? Parce que réforme ou pas, à l’école ou pas, comprendre et maîtriser les rythmes, c’est passionnant et extrêmement utile.

Je me souviens que je m’étais régalé à écrire cette série d’articles.

Tout d’abord, parce que j’avais appris beaucoup de choses, que je mets en pratique au quotidien depuis.

C’est l’avantage d’avoir un blog : vous potassez un sujet avant d’en parler, histoire de ne pas dire trop de bêtises, vous vous prenez au jeu, et si vous arrivez à expliquer clairement ce que vous avez appris, c’est que vous l’avez compris.

C’est la « technique de Feynman », que Boileau résumait en 1750 sur son propre blog avec cette phrase qui est devenue célèbre : « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément. »

A ce sujet, n’oubliez pas de faire reformuler par vos élèves les notions que vous leur apprenez : ce faisant, vous allez accélérer leur apprentissage, croyez-moi, c’est très efficace.

Le rythme des champions

Tout avait commencé par la lecture d’un livre extraordinaire, qui démontrait de manière éclatante que pour gérer son temps, il faut commencer par gérer son énergie.

.

Photo de Rafa : By StewieGriffin! [CC-BY-2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0)], via Wikimedia Commons
Photo du bas : © Thibault Renard – Fotolia.com

.

Je ne vais pas réécrire ici l’article, je vous laisse le (re)lire tranquillement, vous allez aimer :

Cliquez ici pour y accéder.

Rythme ou linéarité

Dans l’article suivant, je parlais de la linéarité, ce qui est l’opposé du rythme.

Et j’expliquais que le rythme, c’est la vie.

Lorsque nous tombons dans le piège de la linéarité, que nous supprimons le rythme, nous pouvons nous attendre à des problèmes. De gros problèmes. Une chute dans l’efficacité.

.

.

J’en parlais ici : cliquez

L’expérience de la tomate

Il s’agissait de faire un test, nous permettant de vérifier que le concept de rythme nous rend plus efficaces.

Je précise que le petit ustensile dont je parlais dans l’article est toujours là, qu’il fait partie de mon quotidien et que je l’utilise tout le temps.

C’est lui qui me permet de me mettre au boulot à la demande, même lorsque je n’en ai pas envie.

.

.

Cliquez ici pour accéder à cette expérience…

Est-ce que la réforme des rythmes scolaires a bouleversé, en bien ou en mal, les résultats de vos élèves ?

Après coup, qu’en pensez-vous ?

Follow on Bloglovin