Véronique Favre est une pionnière dans l’utilisation de l’iPad en petite section de maternelle. Elle s’est appropriée l’objet technologique et en a fait un objet pédagogique. Sur son blog, elle partage son expertise depuis des années, rendant de fiers services à la communauté éducative.

.

.

Il y a quelques semaines, elle a sorti un livre, destiné à guider les enseignants dans la découverte et l’utilisation de cette tablette dans leur classe. Elle est avec nous sur Tilékol pour nous en parler.

Un matin de 2011, Véronique, enseignante en petite section à Paris, introduit dans sa classe un objet rectangulaire, plat, pourvu d’un écran, et qui a la faculté d’attirer les regards des enfants.

Un iPad.

Consciente du potentiel de la technologie, mais aussi des précautions à prendre dans son utilisation, Véronique se lance dans une aventure qui va l’emmener vers des rivages inattendus.

Telle une exploratrice de contrées mystérieuses, elle avance, pas à pas, dans un univers luxuriant, changeant, bourgeonnant, parfois envahissant, parfois toxique.

Ressentant le besoin d’organiser le fruit de son étude, et de partager ses découvertes avec ses collègues, elle monte un blog, qu’elle baptise « doigtdécole », et qui est consacré tout entier à l’usage de l’iPad dans les petites classes.

Ce blog (dont je vous avais parlé ici) est au sens propre une référence. On le visite pour apprendre, découvrir, être conseillé.

Parallèlement, Véronique est un pilier de Twitter. Ce réseau social fait partie de sa vie. Toujours ce besoin de partager et de découvrir.

Vous l’avez compris, Véronique est devenue une experte dans son domaine.

Un livre, un vrai (électronique)

Et comme pour tous les experts, un jour ou l’autre, l’idée de l’écriture d’un livre fait surface.

Et donc, pendant les dernières vacances d’été, elle s’est attelée à la rédaction de son oeuvre, qu’elle a officiellement présentée sur son blog (cela va de soi) début septembre.

.

.

Etant abonné à sa lettre d’information, j’ai reçu l’info, je me suis précipité pour acheter le livre, je l’ai lu, je l’ai trouvé excellent, j’ai contacté Véronique, lui ai proposé de publier ici même un article pour présenter l’ouvrage, et nous y voilà !

« Un iPad en maternelle » (c’est son nom) fait réellement le tour complet du sujet.

Véronique vous prend par la main pour vous aider à choisir votre appareil, le mettre en service, le synchroniser, choisir les applications.

Mais ce n’est pas tout : vous aurez également des suggestions pour l’installation pratique en classe et organiser son utilisation par vos élèves.

Vous ferez également le tour des programmes, avec pour chaque domaine une sélection d’applications, classées en plusieurs catégories, correspondant à des sous-domaines ou à des activités différentes.

…Ce n’est pas tout : la place des familles est également abordée, ainsi que les applications destinées plus particulièrement aux enseignants.

En tout, 85 pages bourrées de concret, de conseils utiles, de retours d’expérience.

J’ai échangé par mail avec Véronique et je lui ai posé quelques questions écrites : voici ses réponses !

Trois questions à Véronique

-Bonjour Véronique ! Imaginons. Une jeune enseignante vient te demander conseil, toute joyeuse parce qu’elle a réussi à obtenir trois iPad pour sa classe (la veinarde). Elle est à l’aise avec les nouvelles technologies.
Que lui conseilles-tu de ne SURTOUT PAS faire ?

Un·e enseignant·e se lance ? Je lui conseillerais de commencer par un panorama de sa classe (qui sont ses élèves ? de quoi ont-ils besoin, en priorité).

Puis je lui suggérerais ne PAS se disperser, de ne pas céder à la frénésie de l’achat mais de se concentrer sur ses projets de classe, de se concentrer ainsi, en lien, sur une ou deux (ou trois !) apps qui pourraient l’aider à atteindre ses objectifs.

BookCreator, Adobe Spark Video, les apps de suivi des progrès dans un premier temps. Et pour exemple. Aller plus loin très très progressivement.

-Une autre enseignante vient te demander conseil, perplexe parce qu’elle a obtenu la même dotation pour sa classe, mais le numérique, ce n’est pas son truc, oh, pas du tout. En plus, elle ne connaît pas du tout l’univers Apple.
Que lui conseilles-tu de faire pour démarrer sans stresser ?

Je lui conseillerais déjà de se rapprocher du ou de la collègue ci-dessus ! Ne pas rester seul·e. Demander de l’aide, ne pas avoir honte de demander de l’aide. C’est un pas capital d’acceptation.

Mais surtout d’emporter UN iPad à la maison pour l’apprivoiser. L’utiliser pour elle-même / lui- même. Constater qu’il ne mord pas, qu’il est inoffensif ! (L’iPad, pas la ou le collègue hein). Ensuite, mes conseils rejoindraient exactement ceux que j’ai cités pour la collègue plus aguerrie. Prendre des photos. Essayer de les utiliser. Créer des livres pour soi avec BookCreator, créer des capsules et jouer avec les apps (oui oui jusqu’au bout) pour tester en connaissance de cause (les réglages, l’ergonomie etc.) pas parce véronique Favre l’a écrit quelque part ! 🙂

Et puis de les emmener en classe un par un, avec UN projet ciblé, précis. Tranquillement. Sans se mettre la pression (et par ricochet se faire déborder par la «motivation» des élèves).

M’écrire ? 🙂

-Depuis toutes ces années, tu en as testé, des apps pédagogiques. Tu as dû remarquer que certains développeurs français sortent du lot, par la qualité et la pertinence de leurs créations. Quels sont tes trois développeurs ou éditeurs français préférés, et pour chacun d’eux, quelles applications te semblent incontournables ?

Tu es dur Michel de me demander d’en choisir 3 ! Tu veux me fâcher avec les autres ?
 (voir mon annexe, dernière page du livre «un iPad en maternelle»)

Je me lance :

Emmanuel Crombez est un incontournable.
Marbotic est indispensable.
L’Escapadou est immanquable.

La French Tech à son top : à l’écoute des enseignant·e·s et à la pointe de la qualité technique.
 Je leur tire mon chapeau.

-Merci Véronique !

Où se procurer le livre ?

Après quelques péripéties, le livre est disponible :

Il n’est pas (pas encore ?) disponible sur Amazon, pour des considérations techniques. Idem pour Google Books.

Vous voulez l’avoir en format papier ? Pour l’instant, ce n’est pas d’actualité, parce qu’il contient de très nombreux liens. Et comme vous le savez… On ne peut pas cliquer sur un lien imprimé sur papier ! (Peut-être une version avec des QR-codes dans l’avenir ?)



Sur Tilékol

Je profite de cette présentation pour vous fournir quelques liens :

« Tablettes en maternelle », la page de Tilékol qui contient pas mal d’infos (je vais la mettre à jour avec les « nouveaux » programmes, promis !

En 2013, je vous avais présenté Véronique ici-même.

…Et en 2014, nous faisons connaissance avec Emmanuel Crombez.

Je termine en rappelant qu’il faut à mon avis être très prudent lorsqu’on introduit une tablette en maternelle. C’est un outil pédagogique extraordinaire, mais si on fait n’importe quoi c’est un objet toxique. Je vous avais parlé de la problématique ici.

Follow on Bloglovin



   

Vous avez aimé cet article ?

Devenez membre de la tribu et recevez la « newsletter du mercredi »*

Conformité RGPD : En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment et de manière automatique en cliquant sur le lien prévu à cet effet qui se trouve en bas de CHAQUE message que vous recevez. CNIL N° 1533210

.