Le Bullet journal utilise un cahier et un stylo. Certes. Mais si je vous disais qu’il existe une manière de tenir un Bullet Journal en gardant tous ses avantages (écriture manuscrite, cahier, sensations tactiles, couleurs, etc…) et en supprimant tous ses inconvénients (rigidité de la structure du cahier, recherche de contenu pas toujours évidente) ?

Bienvenue dans le Bullet Journal numérique. Oui oui, numérique. Mais Bullet Journal quand même.

Préambule : si vous tombez sur cet article et que vous ne savez pas ce qu’est un Bullet Journal, vous devez vous demander ce que vous faites là.
Je vous suggère donc de découvrir ce concept en visitant quelques-unes des pages de ce blog :

Le Bullet Journal, un système d’organisation moderne à l’ancienne

Le Bullet Journal : démarrer du bon pied

Le « Bullet Journal » de Marion

Bullet Journal : deux manières de gérer les événements futurs

Solange t’explique… le Bullet journal.

Pour faire très court, le Bullet Journal est une manière assez codifiée (tout en restant très libre) de tenir un cahier permettant à la fois de garder la trace des événements qui nous arrivent dans notre vie et de programmer nos actions à venir.

C’est un système efficace et agréable. D’ailleurs, depuis la parution de mon premier article à son sujet, il est devenu une véritable vedette et on en trouve partout, depuis les blogs, Pinterest, Youtube jusqu’aux rayons de votre libraire.

Avantages et inconvénients

Il ne faut pas se voiler la face : le Bullet Journal n’a pas que des avantages. L’ordre de ses pages ne peut pas être changé, on risque de le perdre, on ne peut pas faire de recherche aussi facilement que dans un document numérique, etc…

Cependant, c’est un outil à la fois attachant et vraiment efficace. Encore faut-il le dompter correctement.

Ce n’est pas si compliqué, d’ailleurs Solange nous l’a admirablement expliqué dans sa vidéo.

Cependant, après plusieurs expériences, qui ont duré parfois plusieurs mois, j’ai ressenti le besoin d’aller plus loin, de trouver un moyen qui allierait à la fois la souplesse de l’écriture manuscrite et celle du numérique, sans avoir les inconvénients des deux systèmes.

…Et j’ai trouvé.

GoodNotes

La solution consiste à utiliser un iPad, un stylet et l’application GoodNotes (vous pouvez aussi utiliser Notability dans sa dernière version qui est une petite merveille).

Je sais, je sais : tout le monde n’a pas un iPad. Et c’est un outil qui a la réputation d’être cher.

Mais cette réputation n’est plus d’actualité : en effet, on trouve maintenant un modèle d’iPad, compatible avec le stylet d’Apple, pour 359 euros, ce qui est quand même un prix raisonnable, non ?

L’app que je vous présente ici s’appelle GoodNotes. Elle n’est pas encore disponible pour Android, mais c’est semble-t-il prévu pour l’avenir.

Présentation en vidéo

Pour tout vous dire, j’avais prévu un autre article aujourd’hui mais je n’ai pas pu le finaliser, j’ai donc dû me rabattre sur un autre sujet.

J’ai décidé de faire une vidéo en mode totalement improvisé et décontracté, et finalement j’aime bien le résultat 😀

Il y aura une suite (ou plusieurs) à cette vidéo, où j’entrerai plus longuement dans tous les petits détails de l’utilisation de GoodNotes dans l’optique « Bullet journal ».

Mais je pense que cette petite présentation vous sera utile, si bien entendu, vous êtes à la recherche d’une telle solution.

.
.

Si vous voulez utiliser la page que je vous présente dans la vidéo (c’était du PDF et non pas du JPEG), vous pouvez la télécharger ici: clic.

Quand vous êtes sur la page d’accueil de GoodNotes (avec vos carnets), touchez « Options » en bas à droite, puis « papiers », puis « Modifier », puis « + », puis choisissez l'emplacement de votre feuille au format PDF.

Voilà, il ne vous reste plus qu’à visionner la vidéo et à explorer la chose, si vous avez un iPad.

Et si vous aimez le Bullet Journal…

 

 

 

Follow on Bloglovin