Tilékol V4 vous attend

Vous enseignez en maternelle ou élémentaire ?
Tilékol va peut-être vous simplifier la vie.
C'est un outil gratuit permettant l'observation dynamique de vos élèves, la création instantanée de livrets pour les parents.
Vous aurez aussi un générateur de listes, un générateur d'étiquettes, un générateur de fiches-élèves, un assistant pour cahier d'appel...
Tilékol n'est pas un produit commercial, c'est un outil créé par un enseignant qui le partage avec ses collègues.

>>>Cliquez ici pour en savoir plus<<<
Le moment de lever un coin du voile est arrivé… La nouvelle version de Tilékol est en phase de répétition générale. Bientôt, le rideau va se lever !

Une équipe de bêta-testeurs a été recrutée parmi les Tilékoliers volontaires, et les tests ont commencé.

L’objectif est de vous fournir un outil qui fonctionne parfaitement dès que vous le « sortirez de sa boîte ».

Mais je ne résiste pas à l’envie de lever le voile sur cette nouvelle version.

Je vais y aller de manière progressive: un peu chaque jour jusqu’au jour de la « première ».

Aujourd’hui, je vais vous montrer quelques mystérieuses captures d’écran… Cliquez ici pour lire la suite…




LLe marché du livre est en pleine mutation, avec pour résultat la disparition ineluctable, programmée, des libraires indépendants qui sont destinés à passer à la trappe, comme l’ont été en leur temps les magasins de disques. Je ne suis pas d’accord.

Hier soir, à la télé, dans je ne sais quelle émission, on nous annonçait gravement que l’avenir des libraires indépendants était sombre. On parlait de points de pourcentage de TVA, d’action gouvernementale, de prix unique du livre.

Et une fois de plus, on ne parlait pas d’un phénomène gros comme une montagne, que tout le monde a devant les yeux et que personne ne voit. Je trouve cela incompréhensible.

Non, il ne s’agit pas du livre électronique (dont nous parlerons bientôt). Il s’agit d’une pratique très répandue sur internet et que peu de gens connaissent.

Je m’adresse à vous, vous qui achetez machinalement vos livres en deux clics. Vous allez apprendre quelque chose qui va peut-être vous étonner. Cliquez ici pour lire la suite…

Lundi soir, Une opération technique délicate a été effectuée: le site Tilékol a tout bonnement été déplacé d’un serveur à l’autre, mais également d’un pays à l’autre ! Quelques explications s’imposent… A lire si vous désirez comprendre (un peu) ce qui se passe derrière votre écran.

M’sieu, m’sieu, un site Internet, qu’est-ce que c’est ?

Un site internet, mon petit, c’est un ensemble de dossiers et de fichiers qui sont placés sur un ordinateur spécial, appelé « serveur ». Ces « serveurs » sont gérés par des entreprises qui s’appellent « hébergeurs ».

Les hébergeurs distribuent donc le site à tous les internautes du monde, qui peuvent le visiter grâce à leur « FAI » (fournisseur d’accès Internet). Pour simplifier les choses, chaque site a une identité, chaque hébergeur a une identité, le fournisseur d’accès reçoit l’information que tel site est hébergé chez tel hébergeur, et il envoie le visiteur vers le site en question. Cliquez ici pour lire la suite…

La première partie de la formation à Excel est en ligne: vous allez pouvoir apprendre facilement à utiliser ce logiciel un peu « spécial » et pourtant bien pratique, oui oui, même pour un enseignant de maternelle… Vous l’avez probablement dans un coin de votre disque dur, vous allez pouvoir le réveiller.

…Ouf ! Beaucoup de travail, et finalement le résultat est là: la première partie du « tutoriel » consacré à Excel est disponible.

9 vidéos, une heure de formation, et ce n’est que le début.

Dans cette première partie, vous pourrez découvrir les rudiments du logiciel, en commençant par l’interface et la mise en forme des cellules. Pour l’instant, aucun calcul, c’est inutile, et on peut déjà faire plein de choses.

L’utilisation d’Excel ne sera plus un mystère

Vous pouvez immédiatement visionner ici les cinq premières vidéos 🙂 Cliquez ici pour lire la suite…

La publication de photos d’enfants sur un blog de classe est un sujet délicat, parce qu’il fait intervenir à la fois le droit à l’image et la protection des mineurs.

L’objet du présent article n’est pas de faire le point sur la réglementation, parce qu’à ce jour je n’ai pas tous les éléments en ma disposition, et je ne voudrais pas vous dire des bêtises.

Je lance d’ailleurs un appel aux « Atice », vous qui connaissez bien le sujet, merci de me contacter grâce au formulaire de contact du site.

Je vais préparer un dossier précis et complet sur la question, je vous le présenterai bientôt.

Mais en attendant, voici une vidéo qui vous explique comment facilement « flouter » les visages des enfants (ou des adultes d’ailleurs), en utilisant un outil gratuit et compatible à la fois avec Mac, PC ou linux. Cliquez ici pour lire la suite…

Eduquer les enfants: c’est un vaste programme et une tâche ardue, même pour le plus habile et les plus expérimenté des enseignants. Et ce qui rend souvent la chose très difficile, ce sont les relations avec les parents, qui n’ont pas reçu de « manuel d’utilisation » à la naissance de leur progéniture et qui parfois tâtonnent un peu.

Nous le savons tous très bien: nous sommes parfois en porte-à-faux avec les parents de nos élèves lorsqu’il s’agit de leur éducation, et plus particulièrement de la notion à mettre derrière le mot « fermeté« .

Si nous y voyons « construction d’un individu équilibré en le rassurant« , certains d’entre eux pensent parfois qu’il ne s’agit que de « brimades injustes« .

Le gros point délicat, pour un enseignant, se trouve dans le dialogue avec les parents sur le thème de l’éducation de leur propre enfant. C’est normal : ils peuvent se sentir agressés, ou bien peuvent considérer qu’il s’agit d’un domaine qui ne nous regarde absolument pas, ce qui est une erreur profonde.

 

Visionnez la vidéo

 

Christel Petitcollin est à la fois psychothérapeuthe, consultante, formatrice en communication et écrivain. Sa spécialité ? L’éducation des enfants. Elle enchaîne conférences et émissions dans le monde entier. Cliquez ici pour lire la suite…

La saisie la plus efficace des résultats des évaluations se fait en classe, au milieu des élèves, surtout en maternelle où on évalue beaucoup de compétences « orales ».
La plus « efficace », certes, mais pas forcément la plus pratique, à moins d’avoir l’outil approprié.
Vous avez été plusieurs ces derniers temps à vous exprimer dans les commentaires ou à m’envoyer des mails pour me dire « je n’ai pas d’iPhone », ou bien « mon iPhone est trop vieux » (ce qui m’étonne d’ailleurs un peu) pour pouvoir utiliser la technique « Tilékol Mobile ».

Une fois de plus, me voici donc répétant ma rengaine habituelle: « pourquoi vous casser la tête ? Faites simple ! » Pourquoi ne saisiriez-vous pas les résultats à la main ?



Il suffit d’avoir des petites fiches où vous griffonnez rapidement la compétence à évaluer ou l’objectif à atteindre. Le mieux est de présenter ça sous forme de grille, avec les prénoms des élèves déjà inscrits. Cliquez ici pour lire la suite…

Il y a un bouquin qui ne me quitte plus depuis plusieurs mois.Je le transporte dans mon sac, il traîne sur mon bureau et à la moindre occasion je l’ouvre pour en relire quelques lignes.

On a beau être enseignant, lorsqu’un ouvrage de pédagogie (eh oui) se transforme en livre de chevet, c’est à mon humble avis qu’il présente un certain intérêt. Qu’il sort du lot.

« Le geste d’écriture » (c’est son nom) est le fruit d’une recherche poussée, aboutissant à une méthode innovante et d’une logique imparable.

Si vous travaillez en maternelle ou au CP, vous vous êtes sûrement interrogé sur la « bonne » manière de tracer par exemple un a ou un o. « Le geste d’écriture » apporte ses réponses, argumentées, claires, utiles.

Il aborde toute la problématique de l’apprentissage de l’écriture, usant d’un vocabulaire précis et prodiguant des conseils précieux.

J’ai contacté son auteur, Danièle Dumont, et je lui ai demandé si elle accepterait de répondre à quelques questions.

…Elle a dit oui !

Voici donc cet échange. Lisez et savourez ! Cliquez ici pour lire la suite…

Il y a un projet qui me tient à coeur (en plus de la version 2 de Tilékol) : c’est ma petite formation vidéo à Excel, destinée aux enseignants de maternelle et élémentaire.

J’ai déjà quelques vidéos « dans la boîte » et je voudrais vous en montrer une aujourd’hui, parce que j’ai une question à vous poser.

Là encore, nous allons pouvoir agiter nos neurones ensemble.

Mais d’abord, un oeil sur la vidéo:

 

Cette vidéo vous permet de comprendre à quoi va ressembler cette formation: des séquences courtes, ciblées, pratiques.

N’allez pas vous attendre à ce que j’entre dans les fonctions poussées de la « bête », d’une part parce que je suis loin de tout maîtriser, et d’autre part parce que ce n’est pas le but de cette série.

L’objectif, c’est de faire découvrir aux enseignants ce merveilleux outil qu’est Excel, non pas pour le plaisir de le dompter, mais pour la facilité qu’il apporte dans certains aspects de la gestion de sa classe. Cliquez ici pour lire la suite…