Présentation aujourd’hui de trois oeuvres d’art. Ce sont trois logiciels qui sont à la fois beaux, beaux, beaux et bons, bons, bons. ils ne conviendront pas à tout le monde. Mais ce sont de petites merveilles, qui sont ouvertes en permanence sur mon ordi et mon smartphone.

.

.

Leurs deux principales caractéristiques ? Minimalisme et ergonomie. Laissez-moi vous présenter Bear, Newton et Things 3.

L’informatique est composée de machines hautement technologiques, de composants électroniques, de plastique, de métal, de câbles, de claviers, d’écrans.

Et d’une interface-écran.

Aux débuts, les rapports visuels entre l’utilisateur et l’ordinateur étaient limités à des lettres et chiffres blancs ou verts sur fond noir. Puis, l’évolution a amené les appareils qui tentaient d’imiter la réalité, en affichant par exemple une page de traitement de texte sur un fond blanc, comme une feuille de papier. L’évolution était en marche.

Les années ont passé, et de nos jours technique, ergonomie et design sont devenus des points incontournables pour tous les systèmes, tous les acteurs de la scène numérique, qu’ils s’appellent Microsoft, Google, Apple ou même Linux, sans oublier la ribambelle de constructeurs comme Samsung, HP, Acer, HTC, Asus, LG et tous les autres.

Le design n’est pas accessoire

Il faut proposer de beaux appareils. La gamme Surface de Microsoft fait dans le design. Le dernier Samsung a des lignes racées. La gamme Apple se veut « premium ». Et ainsi de suite, que ce soit pour les ordinateurs, les tablettes, les smartphones, les montres connectées, etc… Il faut que le plumage se rapporte au ramage. C’est exactement la même chose dans l’industrie automobile d’ailleurs.

Et au niveau de ce qui s’affiche à l’écran, c’est la même chose. Les interfaces sont de plus en plus soignées. Le « flat design » a remplacé le pataud skeuomorphisme, qui prétendait reproduire l’aspect de « vrais » objets, avec imitation cuir, métal ou coutures que tout le monde trouvait magnifique à l’époque et qui paraît hideux aujourd’hui. Les temps changent, nous changeons avec.

De temps en temps, je vois apparaître des petites merveilles de logiciels. D’une beauté minimaliste qui me touche. Et qui sont, en plus, d’une ergonomie qui les place au-dessus du lot.

Je vais vous présenter très rapidement aujourd’hui trois de ces perles qui sortent du lot.

Ce sont des applis remarquables, à qui j’attribue un « Tilékol d’or » pour l’ensemble de leur oeuvre 🙂

Je ne vais pas ici vous présenter en détail leur utilisation, mais vous expliquer pourquoi je les utilise et je les apprécie.

Bear

.

Vous connaissez peut-être Evernote ? Le glorieux Evernote, qui a révolutionné en son temps le classement des informations personnelles de tous ordres et qui est devenu, du moins en ce qui me concerne, une horreur absolue, puisqu’il fait carrément planter mon ordi à chaque fois que je le lance, malgré les mises à jour. Il faut dire que l’entreprise est actuellement au bord du gouffre financier, ceci explique peut-être cela.

En lui cherchant un remplaçant, je suis tombé sur Bear. Et depuis,
je l’utilise tout le temps. Il est TOUJOURS ouvert sur mon Mac.

.
.

Qu’est-ce que Bear ?

C’est un gestionnaire de notes, de textes, de listes, de liens, d’images. Un peu comme un Evernote en plus basique et en plus pratique.

Et il est beau. Il donne envie de l’utiliser. D’ailleurs, je suis en train de l’utiliser, puisque depuis un moment déjà, j’écris tous mes articles sur Bear.

Je l’utilise également comme journal, comme gestionnaire de check-lists, comme deuxième cerveau pour garder la trace des sites que je visite, des extraits d’articles que je lis au gré de mes visites sur le web et que je veux conserver. Et pour bien d’autres choses.

Il utilise un ingénieux système de tags qui se transforment en colonne de navigation, il fait appel de manière discrète au markdown qui permet un léger habillage du texte, le rendant encore plus lisible.

Il permet d’exporter ses notes en PDF, en JPG, en DOCX, en HTML, que sais-je encore…

Il est gratuit, il existe aussi en version iPhone et iPad, il se synchronise dans sa version « pro » moyennant une modique redevance…

Ah, précision : il n’est actuellement compatible qu’avec l’écosystème Apple. Et oui, c’est bien souvent le cas pour ce type d’applications, même si les choses évoluent. Un coup d’oeil sur le site web de Bear vous permettra d’apprécier sa beauté sophistiquée.

Newton

.

Ah, Newton, Newton…Celui-là… Du jour au lendemain, il a totalement ringardisé toutes les autres applications de mails.

C’est un coup de génie, parce que l’interface habituelle des logiciels de messagerie a été totalement bouleversée. Finie la barre latérale, place à une fenêtre unique.

Pour faire le tri dans ses messages ? Un clin d’oeil.

Pour effectuer une recherche ? Un clin d’oeil.

Vous voulez savoir si votre destinataire a lu votre mail ? Il vous l’indique.

Vous voulez envoyer votre message plus tard ? Pas de souci.

Vous vous rendez compte que vous avez appuyé un peu trop vite sur « envoyer » ? Pas de souci, vous récupérez votre message avant qu’il ne parte réellement.

Vous voulez envoyer une pièce jointe volumineuse ? pas de problème, joignez simplement un lien vers OneDrive, Box, Dropbox, Google Drive…

.
.

Il y a encore bien d’autres caractéristiques qui rendent Newton irremplaçable. Mais ses principales qualités sont ici aussi le minimaliste dépouillé et l’ergonomie.

Son défaut, s’il fallait lui en trouver un ? Son prix tout d’abord, puisqu’il fonctionne moyennant un abonnement annuel de 50 dollars, ce qui est à bien y réfléchir assez raisonnable pour une appli qu’on utilise chaque jour, plusieurs fois par jour, et qui rend bien des services.

Autre « défaut », mais qui n’en est pas vraiment un : Newton stocke les mails sur ses serveurs, hébergés chez le réputé AWS (Amazon Web Service). Cela est rendu nécessaire par les multiples petites possibilités qu’on ne trouve pas sur une appli de mail classique.

J’ai essayé à de nombreuses reprises d’arrêter d’utiliser Newton et de revenir à une des multiples solutions disponibles sur le marché (dont, en ce qui me concerne, Apple Mail, Gmail, Airmail, Postbox, Mailplane et Kiwi). Mais à chaque fois, je n’ai pas tenu deux jours. Ils avaient l’air tellement préhistoriques à côté…

Newton fonctionne avec mac, iPhone, iPad, Android et même Windows. Pas de jaloux !

Things 3

Things est un des tous premiers gestionnaire de tâches et de projets disponibles pour Mac. Il est sorti il y a une bonne dizaine d’année. Son éditeur est allemand.

Depuis toujours, Things a une approche visuellement dépouillée, très « classe », et une ergonomie poussée, même si tous les perfectionnement qu’on peut trouver chez certains de ses concurrents ne sont pas disponibles. (Et ne m’ont jamais manqués).

Le version 3 est sortie il y a seulement deux ou trois jours.

Et c’est une merveille visuelle. Une merveille d’ergonomie. Avec des trouvailles inédites, comme par exemple la possibilité de séparer une liste en plusieurs parties, sur la même page. Ou d’afficher plusieurs pages simultanément à l’écran de l’ordinateur. Ou de réserver certaines tâches pour la soirée.

Egalement, la visualisation des jours qui viennent, avec les tâches programmées ET les événements de calendrier.

.
.

Je pense que je vous reparlerai de Things 3 dans la catégorie « Organisation » de Tilékol.

Mais il fallait que je vous le présente dès aujourd’hui, étant donné que le sujet de l’article est la beauté et l’ergonomie.

Bon, autant vous le dire tout de suite, Things est cher et réservé à Apple. Je n’y peux rien, c’est comme ça, j’aurais préféré qu’il soit au moins compatible Android, qu’il ait au moins une version en ligne, mais non. On aime ou pas, on prend ou pas.

J’ai pris 🙂

Je me suis toujours servi de Things, dans ses versions antérieures, plus comme un gestionnaire de projets que de tâches quotidiennes, mais il s’agit d’un choix personnel, puisqu’il est largement capable de gérer les deux. D’ailleurs, dans sa nouvelle version, je le laisse s’exprimer dans les deux domaines 🙂

Le site web de Things est ici.

Voilà, j’espère que vous aurez découvert quelque chose. En tous cas, je vous promets que ces trois petites merveilles logicielles valent le coup d’oeil.

 

Follow on Bloglovin



   

Vous avez aimé cet article ?

Devenez membre de la tribu et recevez la « newsletter du mercredi »*

*Vous pouvez vous désabonner à tout moment et de manière automatique en cliquant sur le lien prévu à cet effet qui se trouve en bas de CHAQUE message que vous recevez. CNIL N° 1533210

.