Continuons l'exploration de quelques oeuvres de grands peintres, et sur la manière dont Nanoug vous propose de les “exploiter” dans votre classe. Une grande et belle dose de pédagogie joyeuse !

.
.

Avez-vous reconnu le peintre ? Oui, c'est lui 🙂 Il n'est pas le seul !

Dans le précédent article sur cette approche “Made in Nanoug” de l'oeuvre des grands peintre, je vous avais exposé les principes qui guidaient la démarche, et nous étions partis à la découverte d'une oeuvre très particulière du peintre Miró, à la fois ultra-moderne et plongeant ses racines 18 000 ans en arrière…

Continuons aujourd'hui, avec deux tableaux et deux peintres : Miró une fois de plus, puis Paul Klee.

Je vous replace quand même cette image importante en préambule, le reste des explications pédagogiques est ici.

.
.

Important : pour chaque oeuvre, je vous indique le lien vers l'article du blog de Nanoug : le lien vers la mine d'or ! C'est là que vous trouverez toutes les informations nécessaires sur les séances à réaliser avec vos élèves.

“La danseuse II” de Miró

Ah, Miró, on y revient toujours…

.
.

A ce propos, si vous avez un jour l'occasion de visiter le musée qui lui est consacré à Barcelone, n'hésitez pas ! Et aussi la “Fondation Miró” de Palma de Majorque : absolument phénoménal.

La “Danseuse II” a été peinte en 1925. Quelle modernité pour l'époque !

Certains iront de leur interprétation, allant chercher dans chaque élément du tableau un symbole caché. D'autres se contenteront d'être heureux en se plongeant dans ces arabesques sur fond bleu.

Petit rappel, quand même : sur un écran, un tableau perd 99,99% de son énergie. Il est fait pour être vu en vrai, en direct, en face à face. Donc, n'allez pas trop vous inquiéter si en voyant cette image vous vous demandez bien pourquoi on peut y trouver de l'intérêt : effectivement, la petite vitre de votre smartphone n'est qu'une petite vitre.

En vrai, c'est autre chose.

Et dans la classe, aussi !

.
.

Pour tout savoir sur la séquence consacrée à ce tableau de Miró, rendez vous sur le site de Nanoug : elle y a consacré deux articles : cliquez !

Première partie

Deuxième partie

.

“Château et soleil” de Paul Klee

Ne pas confondre Paul Klee au Mondrian : les deux font des lignes et des figures géométriques colorées, mais chacun a son style bien à lui.

Ah, aussi : Paul Klee n'est pas Gustav Klimt !

Et “Klee” se prononce “clef”, non pas “kli”.

.

“Château et soleil” a été peint en 1928, ce qui là aussi ne nous rajeunit pas. Mais le tableau, lui, reste jeune pour l'éternité…

Sa grande caractéristique ? Il est à la fois abstrait et figuratif. C'est un pont entre les deux genres, et à ce titre il est révolutionnaire…

Je ne résiste pas au plaisir d'afficher deux citations de Klee. Elles permettent de mieux cerner l'artiste :

“L'art ne décrit pas le visible, il rend visible.”

Et aussi :

“La lune est le rêve du soleil.”

C'est beau, non ?

.
.

Pour tout savoir sur la séquence consacrée à ce tableau de Paul Klee, rendez vous sur le site de Nanoug : cliquez ici !

J'espère que cette petite série vous plaît.

Elle n'est pas terminée !