Certains ont des vacances hyper-actives, d’autres profitent de la tranquillité pour s’adonner aux joies du travail manuel. Faisons un petit point sur trois créations de Nanoug qui nous proposent d’utiliser nos petites mains pour créer des supports pédagogiques à utiliser en classe dès la rentrée.

.

challenge-jour-8

.

Et par la même occasion, commençons à nous familiariser avec les attentes des nouveaux programmes d’enseignement de l’école maternelle, et constatons que ces ouvrages visent juste !

Vous trouverez dans ce petit récapitulatif la courte présentation de trois ouvrages de Nanoug :
Les bandeaux à dessiner
Les Antifiches
Les Nanoug’portraits
Voir également le « pack » qui regroupe des trois (cliquez ici)

.

Les bandeaux à dessiner

Voilà une activité que vos élèves adoreront. Domaine : le langage !

Il n’est pas toujours évident de motiver les élèves à s’exprimer. Le but du jeu étant de les voir participer avec des yeux brillants de motivation : »moi, moi, moi ! Je veux parler ! »
Parler, oui, mais en utilisant un vocabulaire précis et riche, en faisant des phrases construites et compréhensibles. Parler, mais aussi comprendre, et montrer qu’on a compris.

C’est le principe des bandeaux à dessiner. En groupe dirigé, ça fonctionne tellement bien que c’est le type d’exercice particulièrement adapté à une visite d’inspection, si vous voyez ce que je veux dire 🙂

Le principe : un élève est face à ses camarades, il porte un bandeau sur la tête, dans lequel est insérée une carte (qu’il ne voit pas, important !). Sur cette carte, des formes et des couleurs. Devant lui : des petites feuilles de papier de la même taille que la carte, des feutres de couleur.

Les autres élèves, à tour de rôle, lui décrivent le dessin qui se trouve sur la carte. Et le porteur de bandeau doit suivre les indications de ses camarades et dessiner ce qui lui est décrit.

Je vous laisse imaginer sa joie lorsqu’il retire le bandeau, compare son dessin avec celui de la carte, et constate qu’ils sont identiques !

Matériel nécessaire : une imprimante couleur, un nécessaire à plastifier, des ciseaux. Prévoir un bandeau à cheveux en tissu élastique.

.

Extraits des nouveaux programmes :

« Tout au long de l’école maternelle, l’enseignant crée les conditions bienveillantes et sécurisantes pour que tous les enfants (même ceux qui ne s’expriment pas ou peu) prennent la parole, participent à des situations langagières plus complexes que celles de la vie ordinaire ; il accueille les erreurs « positives » qui traduisent une réorganisation mentale du langage en les valorisant et en proposant une reformulation. »

 

Les antifiches

L’idée de ce livre est né sur le port de Saint-Gilles, un jour où Nanoug était à la Réunion et où nous nous sommes rencontrés pour prendre le café ensemble.

Je lui ai dit « Tes fiches sont vraiment très bien faites. Et pourquoi ne pas essayer de créer des antifiches ? Qui évitent d’utiliser la photocopieuse ? Qui permettent aux élèves de créer à la main leur propre exercice, personnalisé, et de manière autonome ? »

Comme dans un dessin animé, j’ai vu des petits engrenages tourner au-dessus de la tête de Nanoug. J’avais fait mouche. La machine à créer s’était mise en marche. Et le résultat s’est appelé, logiquement, « les antifiches » !

.

Extrait des nouveaux programmes :

2.1. Apprendre en jouant
Le jeu favorise la richesse des expériences vécues par les enfants dans l’ensemble des classes de l’école maternelle et alimente tous les domaines d’apprentissages. Il permet aux enfants d’exercer leur autonomie, d‘agir sur le réel, de construire des fictions et de développer leur imaginaire, d’exercer des conduites motrices, d’expérimenter des règles et des rôles sociaux variés. Il favorise la communication avec les autres et la construction de liens forts d’amitié.

 Les Nanoug’portraits

C’est un jeu de cartes qui a pour objectif de travailler la conscience du corps et plus particulièrement du visage.

Il est très intéressant, parce qu’utilisable aussi bien en dirigé qu’en autonome, en collectif qu’en individuel !

C’est là qu’on voit la « patte » de l’enseignante de terrain, qui connait très bien la signification du mot « efficacité pédagogique ».

.

Extrait des nouveaux programmes :

5.2.2. Ce qui est attendu des enfants en fin d’école maternelle
– Reconnaître les principales étapes du développement d’un animal ou d’un végétal, dans une situation d’observation du réel ou sur une image.
– Connaître les besoins essentiels de quelques animaux et végétaux.
– Situer et nommer les différentes parties du corps humain, sur soi ou sur une représentation.

Follow on Bloglovin



   

Vous avez aimé cet article ?

Devenez membre de la tribu et recevez la « newsletter du mercredi »*

*Vous pouvez vous désabonner à tout moment et de manière automatique en cliquant sur le lien prévu à cet effet qui se trouve en bas de CHAQUE message que vous recevez. CNIL N° 1533210

.