Un jeu de cour amusant, facile, mettant en oeuvre motricité, latéralisation, coordination des mouvements, sens de l’équilibre, bonne humeur et éclats de rire… Vous n’aurez besoin que de quelques jetons, et vous pourrez même jouer avec vos élèves.

Il s’appelle officiellement le « Turtle Wushu », je l’ai rebaptisé « Jeton-Ninja », vous allez comprendre pourquoi.

.

ninja-jeton

.

Les règles ? Elles sont super-simples.

J’ai découvert ce jeu grâce à un blog suisse que je fréquente régulièrement : cuk.ch.

C’est un jeu pour tous, adultes, enfants, qui se joue à deux, trois ou toute une classe, qui est simple, amusant et parfois très beau à voir.

Sa fiche technique officielle, en anglais, se trouve ici.

Il s’appelle originellement « Turtle Wushu », « turtle » signifiant « tortue » et wushu » étant le nom d’un art martial chinois. Normalement, il se joue avec de petites tortues en plastique. Comme je n’en avais pas, je les ai remplacées par des jetons.

Je vous vois nageant en pleine perplexité : des tortues ? Un art martial ? A l’école ?

Rassurez-vous, tout est à prendre au second degré.

Pourquoi des tortues en plastique ? Probablement pour faire un clin d’oeil aux tortues-ninja.

Pourquoi un art martial ? Parce que les joueurs se mettent tout naturellement à adopter une chorégraphie qui rappelle celle du Kung-Fu.

Les règles

Le jeu se joue à plusieurs. J’ai fait jouer ma classe entière dans la cour de l’école et ça a parfaitement fonctionné. En fait, mes élèves n’arrêtaient pas d’en redemander en scandant « en-core, en-core ! », ce qui fait plutôt plaisir.

Il n’y a pas de règle précise concernant le nombre de participants. Il suffit d’être au moins deux.

Chaque joueur pose sur le dos de sa main un jeton.

De sa main libre, il doit faire tomber le jeton de son adversaire, en lui donnant une petite tape sur la main. Il ne peut toucher que la main, pas le reste du corps.

Le dernier à conserver son jeton a gagné.

C’est tout !

J’ai rajouté une petite règle supplémentaire : lorsqu’un joueur perd son jeton, il se transforme en statue tant que la partie n’est pas terminée.

Kung-fu

Ce qui fait le charme de ce jeu, ce sont ses qualités esthétiques. Parce que les participants, sans s’en rendre compte, se mettent à prendre des postures, faire des gestes rappelant le Taï-Chi ou le Kung-Fu.

Une de mes élèves prenait un grand plaisir à évoluer en tourbillonnant lentement sur elle-même, et elle éliminait ses adversaires un à un avec le plus grand sérieux.

Une autre avait un comportement étrange : elle bougeait sa main dans tous les sens, même les plus improbables, et son jeton ne tombait jamais ! J’ai fini par m’approcher et faire un petit contrôle sportif : elle l’avait collé avec de la salive !

Voici une vidéo expliquant les règles et proposant une petite démonstration. C’est en anglais, mais rassurez-vous : vous allez comprendre immédiatement.

.
.

Voilà…

La fin de l’année scolaire est propice aux expérimentations ludiques. A vous de jouer !

 

Follow on Bloglovin



   

Vous avez aimé cet article ?

Devenez membre de la tribu et recevez la « newsletter du mercredi »*

*Vous pouvez vous désabonner à tout moment et de manière automatique en cliquant sur le lien prévu à cet effet qui se trouve en bas de CHAQUE message que vous recevez. CNIL N° 1533210

.