Vous en avez peut-être entendu parler : depuis quelques années, des études médicales très sérieuses prouvent par A+B qu’un objet de notre environnement immédiat est nocif pour notre santé. « Pire que le tabac », paraît-il. Ce objet, c’est tout simplement la chaise. Ne quittez pas immédiatement cette page en haussant les épaules. Venez lire. Vous allez voir qu’il y a de quoi se remettre en question.

.

danger-chaise

.

Précision : je suis en train d’écrire ces lignes en étant debout…

Vous savez que sur Tilékol nous avons des sujets de prédilection. En voici un nouveau, sur lequel nous allons revenir régulièrement dans le futur, parce qu’il y a tant à en dire ! Ce sujet, c’est la position assise et ses conséquences sur la santé, mais pas uniquement : sur l’éducation, également.

Allez : ayez un peu l’esprit ouvert. Vous allez découvrir des choses très intéressantes.

Ce thème est destiné à devenir un genre de saga sur ce blog. Appelons-la « Anti-chaise ». Générique de début : « Anti-chaise, introduction ! »

Anti-chaise : pourquoi ?

Tout a commencé, en ce qui me concerne, par un problème et la recherche de solutions.

Le problème, c’est que, passant beaucoup de temps à travailler devant un écran d’ordinateur, j’ai fini par en avoir vraiment ras-le-bol d’être assis. Je ne sais pas si pour vous c’est la même chose, mais au bout d’une demi-heure, je n’en peux plus. J’ai changé plusieurs fois de chaise, passant de la chaise de secrétaire au fauteuil de bureau, du coussin rembourré au tabouret en bois, avec à chaque fois la conclusion que non, je ne suis pas dans une position confortable.

A tout problème sa solution

J’ai cherché des solutions (sur internet bien entendu) et j’ai découvert que le « mal de chaise » est quelque chose de bien connu et bien documenté, notamment sur le web anglo-saxon. J’ai également vu qu’il existait des bureaux motorisés qu’on peut faire monter ou descendre à loisir, permettant de passer facilement de la position assise à la position debout.

Au mois de janvier dernier, j’ai franchi le pas : je me suis acheté non pas un bureau réglable, mais une paire de tréteaux hauts de 1 m (Mr Bricolage) sur lesquels j’ai placé le plateau qui me sert de bureau et qui était auparavant, vous l’avez deviné, posé sur des tréteaux bas. A proximité, j’ai un tabouret de bar, ce qui me permet à la demande de pouvoir travailler assis lorsque le besoin s’en fait ressentir (c’est-à-dire pratiquement jamais).

La première semaine a été un peu difficile, mais depuis c’est le bonheur. Jamais plus je n’aurai un bureau classique ! Je me sens nettement mieux en position debout, le dos droit, bien campé sur les jambes. Je ne suis plus avachi, et je me sens plus concentré, moins passif, « en action » en quelque sorte. Je pense que j’ai gagné en efficacité, même si je n’ai effectué aucune mesure scientifique 🙂

J’ai découvert que j’avais eu d’illustres prédécesseurs, comme Hemingway ou Victor Hugo. Comme quoi, le concept n’est pas récent.

« LE » livre sur la question

Bon, jusqu’à présent, je ne fais que relater un petit événement personnel un peu original. Mais je ne me doutais pas que ce ne serait que le début d’une longue série de découvertes, qui me conduiraient de surprise en surprise, tout ceci grâce à la lecture d’un livre important, passionnant, d’un accès facile, qui est pour l’instant  » le livre de l’année 2015  » dans mon petit « Best-Of » personnel.

Ce livre, c’est « Get Up !« , du docteur James A. Lévine, médecin endocrinologue et chercheur à la clinique Mayo de l’Arizona. Un homme attachant, curieux et plein d’humour (son origine anglaise expliquant certainement ce trait de caractère).

Ce livre est en anglais, si vous parlez la langue de Shakespeare et Benny Hill, je ne peux que vous le conseiller. Et si vous ne lisez pas l’anglais, pas de souci, je vais (presque) tout vous dire. A ce sujet, une fois de plus, je suis bien content qu’Amazon avec sa librairie de livres électroniques me permette de faire tant de lectures passionnantes…

Je vais donc vous reparler de ce livre de la chaise et de ses dangers et aussi d’éducation (mais oui !) dans la suite de cette saga.

Pour vous donner une idée de la richesse du sujet, voici quelques points forts que j’aborderai avec vous :

  • La liste des maladies et soucis de santé causés par la position assise est hallucinante, à tel point que James Levine parle de conséquences plus nocives que celles du tabac !
  • Ce médecin-chercheur a mené plusieurs expériences étonnantes, dans un lycée et dans une école maternelle. Ses conclusions vont intéresser au plus haut point les « tilékoliers » enseignants…
  • Il a réalisé des études médicales sur des groupes importants de patients qui ont délivré des résultats révélateurs et sans appel… sur le sujet de l’obésité.
  • Ses travaux l’ont amené à collaborer avec un fabricant bien connu d’ordinateurs et le résultat se trouve peut-être aujourd’hui dans votre poche, sans que vous ne le sachiez.
  • Et pour en revenir à mon expérience personnelle, suite à la lecture de ce livre, j’ai investi dans un objet qui va peut-être vous faire mourir de rire lorsque je vous le dévoilerai, mais ce ne sera pas pour tout de suite, parce que je l’ai commandé mais pas encore reçu.

Quand je vous disais que je n’étais pas au bout de mes surprises ! Et vous non plus, d’ailleurs, croyez-moi.

Dans la deuxième partie de ce feuilleton, je vous parlerai des expériences menées dans les écoles. Vous verrez, c’est… instructif.

Si le sujet vous intéresse… levez-vous ! Et laissez un petit commentaire.

Follow on Bloglovin



   

Vous avez aimé cet article ?

Devenez membre de la tribu et recevez la « newsletter du mercredi »*

*Vous pouvez vous désabonner à tout moment et de manière automatique en cliquant sur le lien prévu à cet effet qui se trouve en bas de CHAQUE message que vous recevez. CNIL N° 1533210

.