Le saviez-vous ? Nanoug-peintre expose en ce moment, dans la ville de Châteaubernard, en Charente, près de Cognac. Une belle expo de tableaux, très pro, qui a été liée à une intervention très créative dans une école maternelle.

.
.

Malheureusement, cette expo se termine demain. Raison de plus pour venir découvrir son histoire !

Il y a quelques jours, Nanoug m’envoyait la petite vidéo ci-dessus. Oh, mais que c’est beau tout ça ! Immédiatement, j’ai eu l’envie d’y consacrer un article.

Je ne suis pas le seul, d’ailleurs, voyez plutôt :

La fée des maternelles expose !

.

.

J’ai donc posé quelques questions à l’artiste :

La Nanoug’interview

-Bonjour Nanoug, lorsque j’ai visionné la vidéo de ton expo, j’ai trouvé le cadre magnifique. Tes toiles sont mises en valeur de belle manière, félicitations !
Peux-tu expliquer aux lecteurs de Tilékol d’où est venu l’idée, et quels ont été tes partenaires ?

En 2009, suite à ma première vraie expo à Saintes, j’avais été contactée par la responsable de la médiathèque de Châteaubernard qui y avait adoré mes oeuvres !

J’avais donc exposé dans les locaux mêmes de cette médiathèque et j’en gardais un excellent souvenir grâce notamment à l’extrême gentillesse de cette dame.

En 2016, m’ayant toujours suivie sur mon blog « Nanoug’galery », cette dame m’a recontactée pour me proposer d’exposer à nouveau dans sa commune en novembre 2017, mais cette fois-ci dans de belles salles dédiées aux expos des artistes.

.

De belles salles, de belles toiles !

.

Touchée qu’elle refasse appel à moi et n’ayant pas de projet aussi lointain…j’ai dit oui.

Mais il fallait d’abord passer l’étape du choix de l’équipe municipale qui avait d’autres artistes en liste et qui souhaitait que l’artiste puisse également proposer un atelier pour les enfants durant l’exposition. Ce qui ne me posait pas de problème, au contraire !

Ce n’est que plusieurs mois plus tard que j’ai eu une réponse favorable à ma « candidature ».

Intervention dans deux écoles !

Mais, en plus de l’exposition et de l’atelier pour des enfants adhérents à la médiathèque, la municipalité me proposait d’intervenir dans ses deux écoles maternelles.

Souhaitant mettre à profit ma double casquette d’artiste/ancienne maîtresse de maternelle, le maire et son équipe avaient eu l’idée suivante: chaque élève de maternelle pourrait peindre une petite toile pour créer ensuite une oeuvre collective qui serait exposée au milieu de mes propres toiles.

J’ai fait une proposition qui a été approuvée puis soumise aux enseignants à la rentrée 2017 et que nous avons affinée ensemble, pour coller au plus près de leur fil conducteur de l’année.

-Est-ce que ces ateliers et l’expo ont été faciles à mettre en oeuvre ?

Pour la préparation de l’exposition, il m’a fallu faire du tri dans mes tableaux et sélectionner ceux que je voulais y mettre. J’ai eu aussi envie d’en peindre d’autres ! Donc je me suis replongée dans mes pinceaux !

Trois voyages en voiture

Ma voiture étant petite, il m’a fallu 3 voyages (dont 2 en allant faire les ateliers dans les écoles) pour acheminer mes quelques 30 toiles jusqu’au lieu d’expo à environ 1 heure de chez moi.

Pour les ateliers dans les classes, tout avait été bien calé en amont en concertation avec la mairie, la médiathèque et les enseignants, par téléphone ou par mail. Et j’avais rencontré les enseignants quelques jours avant mon intervention pour visiter les lieux et que tout soit bien au point le jour J.

-Je suppose que tout ceci a demandé beaucoup de temps et d’énergie…

Pour les ateliers avec les enfants dans les classes, cela m’a pris plusieurs heures de cogitation pour présenter un projet cohérent et en accord avec le projet conducteur de l’année dans chaque école, avec des vraies prep’ d’instits pour chaque atelier ! (« Mon coeur en noir et blanc » pour l’école qui travaille toute l’année sur les couleurs, et « Mon coeur part en voyage » pour l’école dont le fil conducteur est le voyage autour du monde)

Mon coeur en noir et blanc

.

Comment transformer plein de petits cadres en un grand tableau ?
…Avec du ruban adhésif !

Ca prend forme…

…Et voilà le résultat !

.

Puis après mon intervention de 2 jours dans chaque école, j’ai passé quelques heures pour réaliser les deux oeuvres collectives soit des assemblages de respectivement 80 toiles (1.60m x 2m) et 84 toiles(1.40m x 2.40m) !

Une journée entière a été nécessaire pour installer l’exposition et heureusement qu’une amie m’a aidée sinon je ne serais jamais arrivée à accrocher seule les oeuvres collectives des enfants !

-Es-tu présente sur place en permanence ?

Non. J’ai été présente un après-midi pendant lequel il y a eu l’atelier pour 8 enfants adhérents de la médiathèque, suivi du vernissage.
Puis 2 journées pendant lesquelles les classes des écoles sont venues voir l’expo.

-Est-ce que tu as rencontré beaucoup d’enseignants ?

Les enseignants des écoles maternelles de la commune bien sûr, et quelques autres enseignants venus pour l’occasion.

J’ajouterais que même si cette expérience de partenariat avec les écoles était vraiment très sympathique (retour aux sources !), et même si j’y ai pris beaucoup de plaisir, elle m’a demandé pas mal d’énergie, de préparation, de trajets…et je ne ferais pas ça tous les jours !

Cela reste « ponctuel et exceptionnel », lié à mon exposition, à la relation amicale avec la responsable de la médiathèque et à la proposition de la municipalité très engagée à impliquer au maximum ses écoles dans les événements culturels de la commune.

Je retourne avec plaisir à mes activités plus calmes de retraitée !… Peinture, préparation des activités pour mon blog d’arts plastiques, lecture, aquagym, danse africaine … et repos !

.

 

Follow on Bloglovin



   

Vous avez aimé cet article ?

Devenez membre de la tribu et recevez la « newsletter du mercredi »*

*Vous pouvez vous désabonner à tout moment et de manière automatique en cliquant sur le lien prévu à cet effet qui se trouve en bas de CHAQUE message que vous recevez. CNIL N° 1533210

.