Lire sans les yeux, c’est possible ? Lire des romans entiers, tout en se promenant, tout en bricolant, tout en jardinant. Se faire absorber par la lecture, pendant des heures, sans toucher le moindre livre.

.

.

C’est possible. Lorsqu’on veut lire sans les yeux, il suffit de lire avec les oreilles. Je vais vous expliquer comment faire.

Quand on est affamé de lecture, que fait-on ? On lit.

Faisant moi-même partie de cette catégorie, je me suis rendu compte un beau jour que j’avais un double problème dans ma délicieuse addiction :

  • Je manquais de temps dans la journée pour lire autant que je le voulais.
  • Et entre l’ordinateur, le smartphone, la tablette et les livres, je détruisais consciencieusement ma vue en fixant pendant des durées beaucoup trop longues des petits textes placés à une faible distance.

Je vous fais grâce des visites chez l’ophtalmo, du changement de lunettes (au pluriel, parce que je vis en permanence avec trois paires : une paire de verres progressifs, une paire de verres mi-distance lorsque je suis devant l’ordi et une paire de verres de lecture)…

Lire sans les yeux !

Toujours est-il qu’un beau jour, je me suis penché sérieusement sur l’équation à double inconnue : comment lire PLUS en fatigant MOINS mes yeux ?

J’ai alors pensé aux courriers électroniques promotionnels que je recevais régulièrement et qui me vantaient un service qui s’appelle « Audible » et qui permet d’écouter des enregistrements audio de livres. Audible appartient à Amazon*.

L’essai était gratuit, je me suis dit « pourquoi pas, testons ! »

J’ai installé l’application dédiée sur mon smartphone et téléchargé la biographie d’Elon Musk écrite par Ashlee Vance et lue dans sa traduction française par Guillaume Carrete.

Je suis parti me promener dans la « forêt domaniale de la côte sous le vent », au bord de l’océan Indien, à Saint-Paul, dans mon île de la Réunion (oui, je sais, tous ces mots sont très jolis, c’est pourquoi je n’ai pas résisté au plaisir de les placer ici).

.

La forêt domaniale de la côte sous le vent existe vraiment, la voici.

.

J’ai ajusté mes écouteurs, lancé la lecture je me suis mis à marcher…

Et il s’est produit un phénomène amusant : je trouvais ce récit, cette voix, cette histoire tellement extraordinaires que je ne voulais plus m’arrêter !

Au bout de six kilomètres, j’étais enchanté : j’avais trouvé comment lire « sans les yeux » et en même temps faire de l’exercice.

Par la suite, j’ai expérimenté la lecture audio dans d’autres situations, et à chaque fois ça a fonctionné.

Bien entendu, vous ne pouvez pas en même temps écouter un livre et préparer vos cours, ou lire le journal, à moins que vous n’ayez un cerveau d’alien.

Vous pouvez aussi tout simplement vous assoir confortablement (ou vous coucher !), fermer les yeux et plonger avec délices dans une histoire lue par la voix de Benoît Allemane ou Thibault de Montalembert. C’est à vivre !

Les deux facettes de la lecture

Mais, me suis-je demandé au moment d’écrire cet article dans un blog lu principalement par des enseignants, est-ce qu’écouter un texte, c’est lire à proprement parler ? (Vous me direz, quelle drôle de question, mais puisqu’elle est posée, essayons d’y répondre).

« La lecture peut être définie comme une activité psychosensorielle qui vise à donner un sens à des signes graphiques recueillis par la vision et qui implique à la fois des traitements perceptifs et cognitifs. »

Wikipedia

Je pense que cette définition est trop restrictive. Parler de signes graphiques recueillis par la vision exclurait donc les aveugles, qui lisent en braille.

Et puis, l’audition est bien une activité psychosensorielle, non ?

En réfléchissant un peu, je me dis qu’il y a deux aspects bien distincts dans l’acte de lecture :

  • Le décodage des signes (lettres, mots, phrases, ponctuation).
  • La transmission du contenu de l’auteur au lecteur.

Parce qu’est-ce qu’un texte ? C’est du sens encapsulé dans des mots, eux-mêmes formés de lettres.

Et l’auteur d’un texte ? C’est une personne qui s’adresse directement à une autre personne : celui qui le lit.

Je m’adresse directement à la personne qui lit ces lignes, et j’utilise l’intermédiaire technique des lettres qui s’affichent sur l’écran pour transmettent mes idées, mon discours, mon intention.

Et c’est quand même le principal, l’aspect technique (déchiffrage, décodage) n’existant au bout du compte que pour accéder au contenu.

Bien entendu, cela ne concerne pas que la littérature : les textes peuvent être narratifs mais aussi descriptifs, explicatifs, injonctifs, argumentatifs… (visitez cette page).

Mais quel que soit le type de texte, il faut bien que le destinataire en prenne connaissance, et il ne le fait pas uniquement par la lecture visuelle.

Pourquoi toutes ces explications ?

Ecouter un livre audio, c’est le lire

Parce qu’il a été évident pour moi, dès la première seconde, qu’écouter un livre audio, c’est lire, tout simplement.

Que ce soit à l’écoute du dernier Stephen King (roman) ou du livre « Sapiens » de Yuval Noah Harari (essai) j’ai ressenti exactement les mêmes sensations que si j’avais un livre ou une liseuse à la main.

Lorsque je lis, j’oublie que je suis en train de donner du sens à des lettres accolées les unes aux autres : je suis en connexion directe avec le contenu du texte. Et lorsqu’il s’agit d’un roman de Stephen King, je suis transporté dans l’univers torturé de l’imagination de son auteur, j’entre dans l’histoire, je côtoie les personnages, je suis, vivant et réel, à l’intérieur d’une capsule de pure fiction.

Et croyez-moi, lorsque vous avez un lecteur aussi EXCEPTIONNEL qu’Antoine Tomé qui vous lit « fin de ronde », vous êtes DANS l’histoire.

Stephen King lui-même (puisque nous parlons de lui) a été interviewé sur le sujet et ce qu’il dit est tellement vrai… Voici la vidéo, si vous ne comprenez pas l’anglais vous pouvez activer les sous-titres puis choisir dans la roue dentée la traduction automatique en français (pas toujours fiable).

Je vous en fais un résumé au-dessous :

.
.

Les livres audio (audiobooks) vus par Stephen King

« Les audiobooks sont formidables. »

« Ils ne sont rien d’autre que le prolongement de la très ancienne tradition du récit parlé… »

« La différence entre un livre écrit et un livre écouté est la même que la différence entre un son écouté en monophonie et un autre écouté en stéréo… »

« Ecouter un livre audio est une expérience géniale, c’était comme écouter du jazz. »

« J’écoute des livres audio en conduisant, et aussi en marchant. On ne peut pas lire un texte en marchant, mais on peut mettre un casque et écouter une histoire… »

« C’est également un excellent moyen de faire plusieurs choses à la fois si vous êtes quelqu’un de très occupé : vous pouvez accomplir une tâche donnée et en même temps, lire. »

« Plus vous écoutez de livres audio, plus vous vous mettez à considérer les mots comme des sons, ce qui n’est pas le cas lorsque vous lisez un texte. »

« Lorsque vous écoutez un texte, vous ne pouvez pas aller voir ce qui se passe ensuite : vous êtes entre les mains de la personne qui lit le texte et qui construit le suspense, pour que votre ressenti soit le meilleur possible. »

Livres audio : payants ou gratuits

Vous l’avez compris, je suis conquis. Les livres audio font partie de mon quotidien, et c’est génial.

Moyennant une dizaine d’euros, j’ai droit à un livre par mois, et bien entendu, je peux en acheter d’autres.

Mais on n’est pas forcé de payer pour écouter des livres !

En me documentant, j’ai découvert qu’il y avait plein d’alternatives : en tapant sur Google « livres audio audiobooks », on tombe sur une flopée de résultats avec des sites proposant des livres gratuits…

J’ai téléchargé par exemple l’application de « Librivox », qui propose des livres en plusieurs langues, dont le français. On y trouve les grands classiques, depuis Victor Hugo jusqu’à Montaigne, en passant par Jules Verne ou Zola. Mais aussi des philosophes : Platon, Sénèque, Shopenhauer ou Nietzsche ! Enregistrés par des amateurs passionnés.

Mais ce n’est pas tout : tapez « livres audio » dans Youtube et vous allez avoir des surprises !

Certes, les lecteurs ne sont pas forcément de grandes voix, certes (et là je pense particulièrement à Youtube) on tombe parfois visiblement sur des partages plus ou moins légaux… Toujours est-il que la lecture audio est bien vivante, accessible et se développe.

Ah, un dernier mot en guise de conclusion :

Que vous soyez enseignant de maternelle, de primaire ou tout simplement parents : n’oubliez pas de lire des textes à haute voix aux enfants !

.

.

Même s’ils ne savent pas encore lire avec les yeux, ils ont des oreilles, et ils adorent se plonger avec délices dans un bon livre, écouter une belle histoire, et par la même occasion enrichir leur compréhension, leur vocabulaire et leur syntaxe.

Ils deviendront eux aussi, qui sait, des affamés de lecture. C’est un cadeau extraordinaire que vous leur ferez !


Si vous désirez tester Audible gratuitement, c’est possible. Cliquez ici !

(*Il s’agit d’un lien affilié d’Amazon alimentant une cagnotte qui me permet… de lire plus de livres !)

Follow on Bloglovin



   

Vous avez aimé cet article ?

Devenez membre de la tribu et recevez la « newsletter du mercredi »*

Conformité RGPD : En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment et de manière automatique en cliquant sur le lien prévu à cet effet qui se trouve en bas de CHAQUE message que vous recevez. CNIL N° 1533210

.