Is avaient prévenu qu’ils débarqueraient aujourd’hui : c’est chose faite. Leur mission : faciliter la vie des enseignants ! Leurs spécialités : les couleurs, les positions, les postures, les tailles, les collections, les tris. Et aussi le vocabulaire et la construction de phrases en anglais. Et aussi la reconnaissance visuelle et le dénombrement des quantités de 1 à 10. Entre autres.

.

.

Mais surtout : ils sont sympathiques, colorés, joyeux, joueurs, efficaces, et les enfants les adoptent au premier regard. « Ils », ce sont les Copains COULEURS.

A chaque fois que je présente un nouveau bouquin de Nanoug, je suis partagé entre deux sentiments :

Tout d’abord, je suis enthousiaste, j’ai envie de vous montrer à quel point ces créations sont… comment dire… taillées SUR MESURE pour les enseignants de terrain, les vrais, ceux qui sont dans une classe, le plus souvent de maternelle, avec tous ces petits enfants au regard vif et qui ne demandent que trois choses : bouger, jouer, apprendre.

Et mon deuxième sentiment, c’est de me dire « Michel, n’en fais pas trop, n’oublie pas que tu présentes des livres qui sont en vente dans la librairie de ton propre site, même si tu n’en es ni l’auteur, ni l’éditeur, tu ne vas quand même pas te mettre à faire de la réclame avec des gros sabots auprès de tes collègues enseignants ! »

Vous comprenez le dilemme ? Pas facile, croyez-moi. Je suis sincère.

Comment faire, dans ce cas ?

Je me lâche ? Je garde un ton neutre ? Je ne sais pas.

Donc, je pense que le mieux à faire est d’être moi-même, d’utiliser mes mots, mes sentiments, et d’éviter d’être trop long. Après tout, il n’y a pas de mal à présenter des outils pédagogiques aux enseignants !

Ensuite, ceux qui sont intéressés peuvent cliquer sur les liens et aller découvrir de plus près de quoi il retourne.

Cette introduction était nécessaire.

Des vedettes

.

.

Il y a les 3 mousquetaires, les 7 nains, et les 10 Copains Couleurs.

10, comme les 10 doigts.

Chacun sa couleur.

Dans l’introduction de cet article, j'employais l’expression « au premier regard ».

C’est ce qui m’est arrivé quand je les ai découverts. Au premier regard, j’ai su qu’ils avaient un potentiel pédagogique phénoménal, surtout connaissant Nanoug et son don pour transformer un apprentissage en partie de plaisir. Pour les élèves comme pour les enseignants.

Sincèrement, dites-moi si vous n’avez pas eu cette sensation en visionnant la petite vidéo ci-dessus. Ces personnages sont des vedettes !

Bon, bref, les Copains Couleurs font l’objet de trois livres (et trois packs, nous allons voir ça en fin d’article).

Je vous les présente brièvement.

Les Copains COULEURS

.

.

Que trouve-t-on dans ce premier opus ?

Nous faisons connaissance avec les petits personnages par le biais d’une histoire. Une histoire de couleurs.

.

.

Cette histoire pourrait se suffire à elle-même, mais en réalité c’est le point de départ.

Parce qu’ensuite démarre une exploitation transversale aux petits oignons.

L’espace. Le vivant. La matière. Les grandeurs. Les positions.

.

.

Le support ? Des séries de cartes, des petits personnages à monter, des « gardiens de boîtes » en relief, des fiches, des jeux…

.

Un gardien de boîte !

.

Et même, même… Des fiches d’évaluations, à compléter plusieurs fois dans l’année, pour suivre les progrès des élèves.

Les Copains Couleurs en ANGLAIS

.

.

Yes, vous avez bien lu.

La transversalité va encore plus loin !

L’histoire des Copains COULEURS a été traduite dans la langue de Shakespeare (je l’ai bien écrit ?).

.

.

Et c’est parti pour le grand JEU : En plus du vocabulaire et phrases de l’histoire, 8 pistes de jeux à explorer pour se familiariser en anglais avec des mots (couleurs, animaux, objets…), des mots-nombres (one, two, etc…), des mots interrogatifs (what,who,where, how many), des adverbes, des prépositions de lieu (On, in, under, behind, next to, between etc…), des consignes courantes (show me, give me, put, take…).

OK ?

Instructions officielles :

C’est à l’école maternelle que les élèves forgent leurs premières compétences langagières. À trois, quatre et cinq ans, l’oreille est sensible aux différences de prononciation. C’est aussi à cet âge que se fixe la façon de prononcer et d’articuler, et que les enfants ont le plus de facilité à reproduire des sons nouveaux. Au cours de cette période, les références culturelles, lexicales et phonologiques, qui serviront d’appui à l’apprentissage de la langue, se déterminent naturellement.

L’enseignant prépare les enfants aux séances d’apprentissage du CP :

  • en leur faisant entendre une autre langue
  • par le chant et les comptines
  • en leur proposant de petites interactions verbales

Mais pourquoi se cantonner à la maternelle ?

Les Copains Couleurs en Anglais ont leur place à l’école élémentaire et au-delà !

Instructions officielles :

À l’école élémentaire
Une langue vivante est enseignée une heure et demie par semaine aux élèves de l’école élémentaire.

La loi d’orientation et de programmation pour la refondation de la République (8 juillet 2013) précise que :
« Tout élève bénéficie, dès le début de sa scolarité obligatoire, de l’enseignement d’une langue vivante étrangère » et que « L’enseignement de langue vivante sera désormais obligatoire dès le CP ».

Les Copains Couleurs JEUX de NOMBRES

.

.

Rappelez-vous : les Copains sont 10 !

Eh oui !

Et que peut-on faire avec 10 petits personnages ?

Se familiariser avec les nombres et les quantités, pardi !

Comment ?

Avec plusieurs jeux de cartes !

.

.

Mais aussi… Avec un grand jeu !

Le jeu de l’ogre mange-couleurs !

.

.

L’imagier des couleurs

.

.

Il est offert en bonus pour tout achat d’un des trois livres ou d’un pack.

Comme son nom l’indique… C’est un imagier, avec des photos en couleurs (pas de souci de droits, c’est Nanoug qui a fait toutes les photos).

.

.

138 cartes-photos à imprimer, plastifier et découper.

Et c’est parti pour :

  • Les tris
  • Les classements
  • Le vocabulaire
  • Les algorithmes
  • Les lotos des couleurs (planches fournies)
  • Le Mémory

La limite ? L’imagination…

Les « packs »

Les packs permettent d’acquérir les différents livres sous forme de lots plus économiques à l’achat.

Il y a trois packs.

Le premier regroupe « Les Copains COULEURS » et « Les Copains Couleurs en ANGLAIS », plus l’imagier des couleurs.

Le deuxième regroupe « Les Copains COULEURS » et « Les Copains Couleurs JEUX de NOMBRES », plus l’imagier des couleurs.

Le troisième regroupe tous les ouvrages : « Les Copains COULEURS », « Les Copains Couleurs en ANGLAIS » et « Les Copains Couleurs JEUX de NOMBRES » plus l’imagier des couleurs.

Conclusion

Moi qui voulait faire court…

Mais il y a tant à dire à propos de ces personnages !

Pour en savoir plus, visitez la librairie en ligne...

Dites-moi ce que vous pensez de cette rencontre avec « les Copains Couleurs » en commentaires : je suis certains que vous aussi, vous avez beaucoup à en dire !