Partons à la découverte d’une forme d’art méditatif adapté à tous les âges, ne nécessitant aucune connaissance technique particulière. Pas besoin de savoir dessiner, pas besoin d’acheter du matériel, un simple bout de papier et un feutre noir suffisent.

.

.

Bienvenue dans l’univers du Zentangle !

Tenir un blog, c’est génial. Vous avez une idée d’article, vous commencez à étudier le sujet dont vous voulez parler, et vous vous rendez compte progressivement que le thème est bien plus riche que ce que vous pouviez imaginer au départ…
Vous vous plongez dedans, vous apprenez plein de choses, et vous vous régalez.
C’est ce qui s’est passé pour l’article d’aujourd’hui:

Il y a quelques semaines, je me suis abonné à un site vraiment bien, qui s’appelle Skillshare (« partage de compétences », en français. Oui, c’est un site en anglais. Plus d’infos en bas de cet article).

C’est un genre de Youtube des tutoriels. Il n’y a que ça, dans plein de domaines différents, dont, entre autres, les arts plastiques et les activités créatrices.

Je suis donc tombé par hasard sur un mot qui m’intriguait : « Zentangle ». Il y avait une formation. Une série de 9 vidéos, pour une durée totale de 41 minutes.

.

La formation vidéo de Skillshare

.

Au début, j’ai rigolé. Mais qu’est-ce qu’ils ne vont pas encore inventer, ces américains ! Puis je me suis intéressé. Puis j’ai compris de quoi il s’agissait réellement. Puis j’ai acheté des livres sur le sujet.

Puis, j’ai entrevu les possibilités d’exploitations de ces Zentangles dans les salles de classe. Et franchement, maintenant, à chaque fois que je me penche sur le sujet, je me régale.

il est peut-être temps que je vous donne quelques explications…

Zentangle = zen + tangle

Hmmm, par où commencer ?

Un Zentangle est un petit carré de papier de 9 centimètres de côté. Papier ordinaire, ou mieux, papier épais, bristol, papier à dessin, etc…

Je fais ici une parenthèse pour ceux qui, comme moi, auraient la réaction de dire : « si c’est un carré, pourquoi appelle-t-on cela ZenTANGLE ? »

J’ai la réponse : il ne s’agit pas de la contraction de « Zen » et de « rectangle »

Il s’agit de l’association de deux mots : « Zen », certes, et aussi « Tangle », qui signifie « enchevêtrement » en anglais.

Un enchevêtrement zen sur un petit carré de papier.

A première vue, un Zentangle est donc un petit bout de papier sur lequel on fait des gribouillages, comme ceux qu’on peut faire pendant qu’on téléphone, l’esprit un peu ailleurs.

Oui, mais attendez : « Zentangle » est en réalité « Zentangle ® », une marque déposée.

C’est aussi un site web.

Ce sont aussi des kits, contenant papier et feutres, vendus à prix conséquent, dans le monde entier. Il y en a dans la boutique d’arts créatifs proche de chez vous.

Ce sont aussi des formation… de formateurs au Zentagle (la formation sur 4 jours coûte environ 1800 dollars !)

…C’est même une fondation !

Ca va donc un peu plus loin qu’un simple gribouillage.

Serais-ce uniquement un genre de gadget marketing destiné à remplir les poches de ses inventeurs ?

Non. Pas uniquement 🙂

Le concept

Les créateurs de ce concept s’appellent Rick Roberts et Maria Thomas.

Rick mène une vie basée sur le zen, la méditation.
Maria, quant à elle, est est spécialisée dans les lettrages artistiques, elle possède d’ailleurs une entreprise qui vend des cartes décorées par ses soins.

Un jour, alors que Maria était absorbée par un dessin, Rick remarqua sa concentration. En discutant avec elle, il se rendit compte que son état mental, pendant qu’elle dessinait, était le même que le sien, pendant qu’il méditait.

Intéressant. Mais rien de bien nouveau. le dessin, la musique, ça détend, c’est bien connu.

Ils ont cherché le moyen de provoquer cet état particulier de manière très simple, en adoptant une approche codifiée, accessible, que n’importe qui pourrait mettre en oeuvre pour créer des petites oeuvres d’art méditatif, en quelque sorte.

Et c’est ainsi que naquit le Zentangle.

  • On peut faire des Zentangles à tout âge.
  • Le Zentangle ne nécessite pas d’installation particulière, ne prend pas de place, ne demande pas d’équipement onéreux.
  • Le Zentangle calme, destresse, vous met dans un état apaisé, tranquille.
  • Il ne prend pas beaucoup de temps : une petite demi-heure et c’est terminé.
  • Le Zentangle stimule la créativité, la confiance en soi.
  • Il met en phase notre instinct et notre intellect.
  • Il se dévoile progressivement devant vos yeux pendant que vous le créez. C’est une surprise que vous vous faites à vous-même.
  • Et le Zentangle est beau.
  • Il n’y a jamais de Zentangle « raté ». Ca, c’est un gros avantage par rapport à bien des techniques de création graphique !

Comment fait-on un Zentangle « dans les règles de l’art » ?

C’est simple.

Je vous explique le processus étape par étape, et j’en profite pour vous indiquer les termes correspondants en anglais, vous pourriez en avoir besoin si vous explorez le web pour assouvir votre nouvelle passion 🙂

Vous découpez un carré de 9 centimètres de côté, ou bien vous en tracez un sur une feuille de papier ou une page de cahier.

Avant de commencer, vous observez votre matériel, vous l’appréciez mentalement, vous respirez profondément, vous vous sentez bien.

Les termes exacts en anglais de cette sensation sont « gratitude and appreciation ».

.

Vous prenez un crayon et un feutre noir (fin).
Au crayon, vous dessinez un point dans chaque angle, un peu en retrait.

En anglais, ces points sont les « corner dots ».

.

Vous reliez ces quatre points, toujours au crayon, par un trait qui n’a absolument pas besoin d’être droit : vous avez les contours de votre future oeuvre. En anglais  : « the border ».

.

Vous divisez la surface de votre zentangle en sections, en utilisant une fine ligne au crayon « the string ». Vous faites cela en fonction de votre inspiration du moment.

.

Vous vous lancez dans votre premier « tangle ». Habituellement, ce sont des formes répétitives simples. Ne vous préoccupez pas du rendu, laissez votre feutre courir sur le papier. Il n’y a pas de haut ni de bas, vous pouvez faire pivoter la feuille comme bon vous semble.

.

Respectez les limites de votre zone.

.

Ensuite, vous passez à une autre zone et à un autre motif. Au gré de l’inspiration ou de modèles que vous avez pu croiser ça et là.

.

Vous pouvez faire du remplissage au feutre, je trouve que ça donne de la force et de la profondeur au zentangle.

.

Petit à petit, vous remplissez toutes les zones. Vous vous sentez bien. Calme. Tranquille.

.

Puis, au crayon, vous donnez un peu de profondeur supplémentaire à votre petite création en rajoutant des ombrés au crayon. Dans l’exemple ci-dessous, mon crayon était un peu dur (2H). J’aurais dû utiliser un HB.

.

Ce n’est pas fini, il reste deux étapes. Tout d’abord, vous signez votre oeuvre, d’une manière ou d’une autre. Les créateurs du zentangle insistent sur ce point : vous avez réalisé une oeuvre d’art, vous devez la signer !

Pour ma part, j’ai tracé un joli M majuscule dans un coin.

.

Ce n’est pas encore fini (mais c’est que c’est très codifié, tout ça). Vous retournez votre carré de papier, vous tracez deux lignes, et vous inscrivez la date, votre nom, quelques mots, tout ce qui vous semble utile.

Bien entendu, vous prenez le temps d’apprécier votre création…

.

Notez que vous trouverez dans le commerce des « vrais » zentangles, et vous verrez ces deux lignes pré-tracées, ainsi que le logo de la marque.

.

Les variantes du zentangle

En parcourant Internet (il y a en particulier des tableaux Pinterest somptueux sur ce thème), vous verrez plein de « doodles » (griffonnages) affublés du nom « Zentangle » et qui n’en sont pas réellement : ils peuvent être par exemple rectangulaires, ou en couleurs, ou peints.

Ces variations sont officiellement baptisées ZIA (Zentangle inspired art : l’art inspiré du Zentangle).

Un Zentangle de forme ronde, rappelant un mandala, s’appelle un Zendala !

Ce type de dessin n’est pas nouveau

Bien entendu, ce type de dessin n’est pas nouveau. En voyant certaines créations, on peut par exemple penser aux tapis Kuba du Congo :

.

On peut également penser à l’art Navajo, par exemple, voire même aux dentelles traditionnelles…

.

Néanmoins, le Zentangle est différent sur au moins un point :

Il est facile à réaliser en moins d’une demi-heure, ce qui n’est absolument pas le cas du tapis et de la dentelle ci-dessus !

Les qualités de Zentangle

Certes, on a le droit de critiquer le côté « business » du concept, mais après tout, chacun peut découper un bout de papier, prendre un feutre et se faire plaisir…

Deux mots à propos de cette codification très précise (un carré de 9 cm, quatre points, une bordure, des zones, la signature, la mention au dos, etc…). Je trouve que c’est extrêmement positif : le cadre rigide favorise la créativité, supprime instantanément l’angoisse de la feuille blanche.

Le fait de ne pas être figuratif permet à tout un chacun de s’exprimer sans contraintes au sein du petit carré qui se trouve en face de lui, sur un coin de table, dans n’importe quelle situation…

Le Zentangle pour les enseignants

Ce blog a de nombreux visiteurs enseignants (maternelle et élémentaire), aussi je place ici un petit chapitre « Educatif » :

J’ai trouvé instantanément un lien entre le Zentangle et les fiches de graphisme de Nanoug, pour la raison précise suivante : dans les deux cas, nous trouvons à la fois une contrainte et une liberté. Un cadre et un aspect créatif.

Je pense qu’il y a beaucoup à faire sur le thème du Zentangle dans les classes de maternelle : imaginez un atelier avec des petits carrés déjà pré-découpés et un répertoire de motifs graphiques à portée de mains : les élèves pourront s’adonner à l’art méditatif (et calmant !) tout en travaillant leur motricité fine.

D’ailleurs, je lance un appel : si vous produisez des Zentangles dans vos classes, venez les partager ici ! Il vous suffit de me contacter via le formulaire et de me faire parvenir vos photos ou vos fiches de séance, je me ferai un plaisir de les publier.



A propos de Skillshare : si vous cliquez sur ce lien, (ou celui qui se trouve en haut de l’article), vous obtenez deux mois d’essai gratuit et si, à l’issue de ces deux mois vous vous abonnez comme je l’ai fait, je recevrai moi aussi un mois gratuit 🙂

A propos de Zentangle : le site officiel est ici : https://zentangle.com

Il existe de nombreux livres sur le Zentangle, j’en ai pour ma part acheté deux, celui que je préfère (en anglais) nous propose de créer un Zentangle par jour pendant 6 semaine, un joli programme ! Il est au format Kindle, c’est pour cela que je l’ai choisi. Ici à la Réunion, il n’est pas facile de trouver des livres sur un sujet aussi pointu.

Voici la page Amazon consacrée au livres en français sur le Zentangle : ils sont nombreux !

 

 

Follow on Bloglovin



   

Vous avez aimé cet article ?

Devenez membre de la tribu et recevez la « newsletter du mercredi »*

*Vous pouvez vous désabonner à tout moment et de manière automatique en cliquant sur le lien prévu à cet effet qui se trouve en bas de CHAQUE message que vous recevez. CNIL N° 1533210

.