Je reviens d’un voyage inoubliable : trois semaines au Japon. Je vais écrire quelques articles à ce sujet, parce que j’ai tellement à en dire… Mais aujourd’hui, en guise d’introduction, je voudrais faire le lien entre ce périple, mon passé d’enseignant de maternelle et la Fête des Mères qui arrive bientôt…

.

.

Ce lien prend la forme de branches de cerisiers et de pruniers en fleurs. Japonais, cela va sans dire…

En bas de cet article, je lance un petit appel à partage. Merci d’avance pour votre participation !

Quand j’étais petit, ma grand-mère m’achetait le journal Pif-Gadget. C’était un magazine assez extraordinaire, que j’attendais avec impatience et que je découvrais à chaque fois avec des yeux brillants.

Outre le traditionnel gadget de la semaine, il y avait des jeux, des histoires et des bandes dessinées. Mes deux préférées étaient les aventures de Corto Maltese et celles de Docteur Justice.

Docteur Justice

Docteur Justice était un médecin de l’Organisation Mondiale de la Santé, 8éme dan de judo, et qui passait son temps à coller des atémis à des méchants et à pousser le Kiaï, mieux connu sous le nom de « cri qui paralyse ». Il était très fort également pour les planchettes japonaises et il ne se privait pas d’envoyer les vilains faire un vol plané à plusieurs mètres, à leur grand étonnement.

Ses aventures avaient très souvent lieu au Japon, justement, et visiblement l’auteur prenait un grand plaisir à le faire évoluer au milieu des cerisiers en fleurs de Tokyo ou Kyoto. Cela donnait un côté poétique à ses bagarres. Et cette poésie me plaisait. Je rêvais de voyages. Je me disais qu’un jour, je verrais moi aussi ces fameux arbres en fleurs.

.

Docteur Justice bondissant dans un cerisier en fleurs pour échapper à des Samouraïs vindicatifs.

.

Faisons une avance accélérée dans le temps. Me voici enseignant de maternelle, à l’île de la Réunion, en train de me gratter la tête en cherchant quelle merveille je pourrais bien faire réaliser à mes élèves, pour leur maman ou toute personne chère à leurs yeux. Une production enfantine, certes, mais également artistique, quelque chose de beau…

Les pruniers de Lolo

Et c’est alors que je suis tombé sur le blog de « la moyenne section de Lolo », avec cet article qui décrit la manière de réaliser de magnifiques « branches de pruniers au printemps ». J’ai adoré, j’ai testé en classe, et ça a été une réussite totale.

.

Magnifiques branches de pruniers en fleurs. Les parents adoraient.

.

Par la suite, quasiment chaque année, je trouvais toujours une excuse pour faire faire à mes élèves cette petite merveille à l’encre de chine et à la gouache.

Tokyo

Lorsque je me suis retrouvé au parc Ueno de Tokyo, il y a quelques semaines, entouré de dizaines d’arbres chargés de fleurs, j’ai immédiatement repensé au Docteur Justice et à ma classe de grande section ! Une double madeleine de Proust, en quelque sorte.

Il faut que je vous dise que cette vision est vraiment magnifique…

Je ne suis pas un spécialiste en botanique, mais je crois ne pas me tromper en disant que les fleurs de cerisiers sont blanches et celles de pruniers sont roses. Quoi qu’il me semble bien que certains cerisiers donnent aussi des fleurs allant du rose pâle au rouge clair…

Une telle symphonie florale, au beau milieu d’une grande ville, a quelque chose de magique. D’ailleurs, les japonais eux-mêmes ne s’y trompent pas et se pressent pour aller admirer cette floraison, qui ne dure que quelques jours.

Et quand les fleurs commencent à tomber, poussées par la brise, le spectacle est peut-être encore plus beau : on dirait la neige qui tombe, une neige de pétales de fleurs !

Et quand le Mont-Fuji est en arrière-plan, c’est carrément l’extase.

Etant donné que la Fête des Mères approche à grand pas, et qu’il reste encore des enseignants accrochés à la charmante tradition qui consiste à faire réaliser à leurs élèves un joli cadeau à cette occasion (j’en faisais partie vous l’avez compris), je me suis dit qu’il pourrait être amusant de publier ici quelques photos de mon voyage.

Mais, bien entendu, ceci est un prétexte !

Un prétexte à un de ces partages dont nous sommes coutumiers sur Tilékol.

Je lance donc un appel :

Si vous avez de belles « recettes » de cerisiers ou pruniers en fleurs (il paraît par exemple qu’on peut faire de belles fleurs en trempant le fond de bouteilles de Coca dans la gouache rose et en s’en servant comme des tampons !), n’hésitez pas, envoyez-moi vos idées, vos photos, vos liens, vos pages Pinterest !

Envoyez simplement votre message en utilisant le formulaire de contact (vous pouvez ajouter des pièces jointes en cliquant sur « Choisir un fichier »)

Indiquez comme sujet du message : « cerisiers ».

Merci !

Je publierai un article « spécial partage », avec toutes vos idées. L’idéal étant bien entendu qu’il soit publié le plus tôt possible, la date fatidique de la Fête des Mères tombant cette année le 27 mai.

Voilà donc quelques photos. Si elles peuvent vous inspirer, tant mieux !
Elles sont totalement libres de droits. Vous pouvez les récupérer si cela vous chante et en faire ce que vous voulez…

.

Follow on Bloglovin



   

Vous avez aimé cet article ?

Devenez membre de la tribu et recevez la « newsletter du mercredi »*

Conformité RGPD : En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment et de manière automatique en cliquant sur le lien prévu à cet effet qui se trouve en bas de CHAQUE message que vous recevez. CNIL N° 1533210

.