La généralisation d’internet a provoqué – mais oui – une explosion de la communication écrite entre les individus. Je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais contrairement à ce que l’on pourrait croire naïvement, s’écrire ne signifie pas forcément se comprendre. Il manque un élément indispensable…

« Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément »
Nicolas Boileau

smiley

Si tu es heureux, prouve-le !

« Il n’y a pas de honte à être compris du premier coup »
Philippe Bouvard

.

…Je crois me souvenir d’un vieux film (ne serait-il pas de Pagnol ?) où deux pépés se rencontraient dans la rue et se saluaient :

-Bonjour, vous allez à la pêche ?
-Non, je vais à la pêche.
-Ah bon, je croyais que vous alliez à la pêche…

Dialogues de sourds

Les dialogues de sourds, ça fait rire au cinéma, mais c’est monnaie courante sur les forums du web ou les commentaires de blogs.

Ils sont le plus souvent accompagnés de ce qui pourrait laisser penser à de l’agressivité, mais qui n’en est pas forcément.

La raison ? Via un écran d’ordinateur, on s’écrit mais on ne se voit pas et on ne s’entend pas.

Or, la communication non-verbale est essentielle. Par exemple, si vous me lancez une affirmation et que je vous souris en vous tapant sur l’épaule et que je vous dis sur le ton de la plaisanterie « Mais ça va pas la tête ?« , vous comprenez que mon exclamation est amicale et que je suis complice avec vous.

Par contre, si vous lancez la même affirmation sur le web et que je vous écris en guise de réponse dans un forum : « Mais ça va pas la tête ?« , vous allez vous fâcher tout rouge et me descendre en flammes.

Sachant que « verbal » désigne le verbe, c’est-à-dire le mot, qu’il soit écrit ou prononcé.

Je vous suggère d’aller jeter un oeil à  l’article de Wikipédia qui expose le phénomène.

Certains chiffres sont éloquents : seulement 7% de la communication est verbale, et 55% est visuelle !

Le langage corporel est essentiel

Le langage corporel joue un rôle essentiel dans la communication entre individus. Une simple mimique, un petit haussement d’épaule, un sourcil levé en disent bien plus qu’une longue phrase.

Je pense que cette absence de communication visuelle est responsable en grande partie des insultes, dénigrements, sarcasmes qui sont proférés trop souvent sur les forums. Il est facile d’être excessif lorsqu’on est planqué derrière un écran.

Mais il y a un autre effet négatif, plus subtil, plus insidieux, qui est celui de la mauvaise interprétation de l’intention, du sentiment, de l’état d’esprit de la personne qui a écrit un petit texte, un « post » de forum, un commentaire de blog.

Je vous parle de ça, parce que j’ai rencontré récemment deux cas de mauvaise compréhension d’un de mes écrits dans le cadre d’un échange banal de mail ainsi que dans un commentaire d’article.

Certains y voyaient de l’agressivité alors que de mon côté, il n’y en avait pas l’ombre… Mais alors, pas du tout. Un trait d’humour amical peut être perçu comme de l’ironie blessante, une simple phrase peut avoir un double sens (sans que l’auteur ne s’en soit rendu compte), quelques mots un peu austères se transforment en réplique sèche…

A chaque fois, je me suis retrouvé un peu décontenancé pour expliquer que non, je n’étais pas le moins du monde énervé et que oui, on peut échanger des arguments sans pour autant se mettre en colère, et qu’en plus, sur le fond, nous sommes d’accord !

…ET systématiquement, j’ai pensé à l’affichette qui est dans mon bureau, à l’école (elle y avait été placée là probablement par l’ancienne directrice) et qui dit ceci :

.

Entre ce que je pense
Ce que je veux dire
Ce que je crois dire
Ce que je dis
Ce que vous voulez entendre
Ce que vous entendez
Ce que vous croyez comprendre
Ce que vous voulez comprendre
Et ce que vous comprenez

Il y a au moins neuf possibilités de ne pas s’entendre…

René Burrus

 

Cette affichette, je ne l’enlèverai jamais !
Elle m’est très utile lors des rencontres avec des parents d’élèves un peu chauds…

Emoticône : un peu de visuel au milieu du verbal

Certes, les « smileys » et « émoticônes » sont bien pratiques et ont été inventés pour pouvoir représenter une sentiment au sein d’un texte. Une tentative de mettre du visuel au milieu du verbal, en quelque sorte.

En cherchant un peu, j’ai remarqué que le « style japonais » était bien sympathique, parce qu’il se lit horizontalement.

Par exemple, si je suis en colère, je peux écrire :

è_é

Pas mal, non ? Les accents représentant les sourcils froncés au-dessus des yeux…

 

Si je suis gêné, ça donne ceci :

é_è

Les sourcils étant inversés par rapport à la représentation de la colère.

Si je suis triste, j’écris :

é.è

Si je suis embarrassé :

(@_@)

 

Il me manque cependant l’émoticône signifiant « Je suis d’accord avec toi, je vais apporter des précisions mais je ne te dénigre pas ».

Ou alors « J’ai une autre explication, ce n’est pas la tienne, si tu pouvais la lire sans la prendre pour une attaque, ce serait bien ».

Cela rendrait la communication plus facile.

Ceci dit, un smiley, à mon humble avis, c’est aussi de la communication verbale, donc sujette à interprétation. Surtout pour ceux qui n’en connaissent pas la signification !

Bref, on n’est pas sorti de l’auberge.

A moins que vous ne connaissiez un moyen infaillible, dans ce cas, merci de me l’indiquer, parce que que tout ce qui peut améliorer la communication entre les individus est bon à prendre…

Follow on Bloglovin



   

Vous avez aimé cet article ?

Devenez membre de la tribu et recevez la « newsletter du mercredi »*

*Vous pouvez vous désabonner à tout moment et de manière automatique en cliquant sur le lien prévu à cet effet qui se trouve en bas de CHAQUE message que vous recevez. CNIL N° 1533210

.