Imaginons qu’on vous donne carte blanche pour investir dans le matériel informatique de votre choix pour votre classe. Oublions les contraintes d’argent, vous achetez ce que vous voulez. Faites-vous plaisir ! Ne soupirez pas, ce n’est pas de la science-fiction, en voici la preuve…

Un super tableau blanc interactif équipé d’un vidéo-projecteur dernier cri, lui-même piloté par un ordinateur à commande sans fil ? Accordé. Une poignée d’iPads remplis de logiciels pédagogiques ? Accordé. Une connexion internet de 5 mégas ? … Accordé !

.

François dans sa classe, iPad en main – ©Violaine Domon

.

François Lamoureux a réussi à équiper sa classe d’un équipement à faire défaillir de jalousie tout enseignant féru de nouvelles technologies. Le mérite lui en revient entièrement : il s’est démené, il a frappé aux bonnes portes, il a été écouté, puis entendu.

Ce qui est intéressant dans son choix, c’est qu’il a délibérément choisi de s’orienter vers des iPads, tablettes numériques (c’est une révolution, faut-il le rappeler). Il se retrouve donc dans une position exaltante : celle de défricheur, de découvreur de nouveaux espaces, de nouvelles pratiques, de nouveaux outils.

Pour utiliser moi-même au quotidien mon iPad personnel avec mes élèves de grande section, je suis particulièrement sensible à la question. J’ai donc contacté François pour qu’il nous fasse découvrir son univers.

Immergeons nous un instant dans une « classe 2.0 » tenue par un institwitteur pédagogeek !

 

Commençons par une petite vidéo tournée « in situ »,
histoire de se mettre en bouche avant l’interview :

 

 

…Continuons par une petite série de questions-réponses :

 

« J’ai fait des expérimentations avec un iPad »

-Bonjour François, peux-tu nous dire un peu qui tu es et quel est ton parcours professionnel ?
Je m’appelle François Lamoureux. Je suis un jeune prof des écoles de 28 ans. Je suis enseignant depuis 7 ans et actuellement je suis directeur d’une petite école dans le département des Landes. Je suis un passionné de musique et d’informatique.

-Tu utilises les produits Apple depuis combien de temps et pour quelles raisons ?
Cela fait maintenant 4 ans que j’utilise des produits Apple. Comme beaucoup, j’ai commencé avec un iPhone et j’ai été séduit par la simplicité d’utilisation. Actuellement je travaille sur un MacBook Pro 2012 13″ et un iPad de dernière génération. Ce qui m’intéresse le plus dans le fait d’utiliser un écosystème Apple c’est la complémentarité des appareils et la synchronisation des données entre chaque machine.

-Comment diable as-tu réussi à te faire financer des iPad et un extraordinaire vidéo-projecteur interactif pour ta classe ? Donne-nous des détails concrets, pour que nous, tilékoliers, puissions faire comme toi …
Alors pour ça j’ai beaucoup de chance, puisque les communes du regroupement pédagogique dans lequel j’enseigne allouent un budget important chaque année pour l’informatique. J’ai fait des expérimentations avec un iPad. Les résultats ont été très concluants, et j’ai montré mon travail aux responsables des communes qui ont soutenu le projet. En plus de ça, l’association des parents d’élèves est très active et a financé une partie du projet.

-As-tu une connexion Internet dans ta classe ?
Oui. Une connexion ADSL 5Mo. C’est largement suffisant pour l’utilisation en classe.

-Est-ce que tu avais une idée précise de ce que tu voulais faire avec l’iPad en classe ?
Au tout début j’utilisais mon iPad personnel pour remplacer mes classeurs, mes fiches etc… J’ai remarqué que les élèves étaient fascinés par ma machine. J’ai alors commencé à imaginer des utilisations de l’iPad non plus pour moi, mais pour les élèves. Récemment j’ai rencontré d’autres enseignants qui utilisent l’iPad avec qui j’échange régulièrement sur des apps ou des pratiques de classe. Au départ, donc, je n’avais pas imaginé utiliser l’iPad avec les enfants. Mais finalement c’est un vrai bonheur.

J’essaie de l’utiliser dans tous les domaines, à la seule condition qu’il amène un plus aux apprentissages.

-Quelles sont les principales caractéristiques qui rendent à tes yeux l’iPad irremplaçable ?
Par de nombreux aspects, le format tablette me fascine. C’est vraiment pour moi le symbole de l’ère post-PC. Les gros avantages que j’y vois sont :
– l’autonomie (2 charges par semaine)
– la taille et le poids qui permettent une manipulation facile et un encombrement minimum
– l’aspect ludique voire magique, qui crée une motivation énorme chez les enfants
– le coté instantané : c’est une machine (même les iPads de première génération) vraiment véloce et pas besoin de démarrage fastidieux etc…

.
.

-Quelles sont les types d’activités impliquant l’utilisation de l’iPad que tu pratiques ?
Il y’en a beaucoup et c’est en constante évolution. J’essaie d’améliorer mes pratiques en permanence, du coup elles évoluent assez vite. J’utilise l’iPad pour des dictées en autonomie, des défis mathématiques, pour un système d’évaluation autogérée et aussi pour Twitter. En fin d’année nous avons même écrit une BD grâce à l’iPad. J’essaie de l’utiliser dans tous les domaines, à la seule condition qu’il amène un plus aux apprentissages. Si ce n’est pas le cas, on reste sur des choses plus classiques (toutes aussi efficaces).

.

« Mes élèves, au bout d’un an,
maitrisent mieux l’iPad que moi »

.

-Tu fais oeuvre de pionnier, donc forcément tu dois découvrir des choses totalement inattendues. Tu aurais quelques exemples ?
Le plus excitant dans cette aventure, c’est le détournement d’applications. A part certaines qui sont vraiment très bien faites, je n’aime pas utiliser des applications « clé en main » trop fermées. Les plus grandes découvertes sont souvent des choses toutes simples. Tellement simples qu’on n’y avait pas pensé. Notamment ce système d’évaluation dont je parlais plus haut. Et pour ce qui est de l’inattendu, disons que, mes élèves, au bout d’un an, maitrisent mieux l’iPad que moi (d’un point de vue gestuel, pour la manipulation). Ca m’a vraiment bluffé à quel point les enfants se sont adaptés, là où beaucoup d’adultes restent coincés dans le format PC (je m’inclus dans le lot sur certains aspects). L’expérience de Twitter sur iPad s’est révélée également très riche !

-Quel a été l’accueil des élèves ?
A ton avis ? Ils sont enchantés. C’est un objet qui leur plait, qu’ils aiment manipuler. J’ai eu à de nombreuses reprises, des demandes d’élèves pour rester en classe travailler les tables de multiplication au lieu d’aller en récréation. L’objet les stimule et les motive (enfin j’espère que moi aussi, je leur transmets une certaine envie d’apprendre).

.

« Je fais un peu figure d’original à vrai dire »

.

-…Et des parents ?
Je n’ai pas eu de retour négatif. Ils ont été intrigués pour certains, enthousiastes pour d’autres. C’est globalement positif. Beaucoup ne connaissent que très mal cet outil.

-Les autres enseignants de ta circonscriptions sont-ils curieux de ce que tu fais ?
Je fais un peu figure d’original à vrai dire. Les collègues se rendent compte de mon travail mais, pour l’instant, aucun n’a osé se lancer. Peut être que la maîtrise et l’organisation de la classe avec des tablettes demande encore trop de connaissances techniques en informatique.

-Interviens-tu dans des animations pédagogiques ? Dans des groupes de réflexion, des associations, des structures réfléchissant à faire avancer les choses dans les pratiques en classe ?
Non, mais j’aimerais beaucoup. Cependant, mon IEN, m’a écrit en fin d’année pour me faire savoir qu’il était très intéressé par mon travail. En attendant, je discute énormément via Twitter avec des enseignants qui utilisent des techniques innovantes en classe. J’ai énormément appris par ce biais.

-Merci François !

 


Comme vous pouvez le constater, l’approche de François est passionnante, riche de découvertes et donne envie de suivre ses pas…

Vous pouvez découvrir d’autres facettes de cet enseignant bien installé dans sa techno-époque en visitant son blog.

…Alors, vous en dites quoi ? Ca vous fait envie… ou pas du tout ?

 



   

Vous avez aimé cet article ?

Devenez membre de la tribu et recevez la « newsletter du mercredi »*

*Vous pouvez vous désabonner à tout moment et de manière automatique en cliquant sur le lien prévu à cet effet qui se trouve en bas de CHAQUE message que vous recevez. CNIL N° 1533210

.