Je voudrais revenir avec vous sur « l’ aventure Tilékol », en jetant rapidement un oeil sur son passé et son présent.
Dans le prochain article, je vais parler en détail des améliorations que j’envisage pour son avenir proche, qui s’appellera « version 2 ».

Vous connaissez peut-être l’histoire de ce fichier Excel. J’en ai parlé , et .

Le 7 octobre dernier, Tilékol voyait officiellement le jour et était proposé en libre téléchargement.
Dès le premier jour, j’ai eu le plaisir de voir que vous aviez décidé de vous approprier ce bout de fichier, d’en parler autour de vous, et de réagir sur ce site par le biais des commentaires.


Trois bonnes fées…

J’en profite une fois de plus pour remercier Nanoug et Bout2fée qui, avec gentillesse et bienveillance, ont parlé de Tilékol sur leur blog avant même de l’avoir vu fonctionner. C’est ce qu’on appelle avoir confiance… Ce sont les bonnes fées qui se sont penchées sur le berceau de Tilékol.

La mise au point de Tilékol avait occupé toutes mes vancances de juillet/août, la mise au point du site Tilékol a rempli mes vacances d’octobre.

C’était dans les deux cas un gros boulot, et je suis content de voir que Tilékol, à ce jour, ait été téléchargé plus de 3000 fois: au moins, le travail sur le site web n’aura pas été fait en vain.

Le site, parlons-en: j’ai choisi de ne pas utiliser un système de blog gratuit comme ceux que certains d’entre-vous utilisent comme blog d’enseignant. Je désirais quelque chose de puissant, de configurable à souhait, de modulable, et qui soit hébergé sur un serveur sur lequel j’aurais la main.

Le fait d’avoir trouvé une entreprise qui prenne en charge l’édition de ce site a quand même facilité les choses.
Euh, entre nous, je ne suis pas allé chercher bien loin, puisque la société Deya – elle s’appelle comme ça – appartient à une personne que je connais bien: il s’agit de Patricia, et c’est ma femme… Encore une bonne fée, décidément Tilékol est gâté.

 

…Et vous !

Vous savez ce qui fait vivre un site web ?
Ce n’est pas la technique utilisée, ce n’est pas le look, ce sont ses visiteurs.

Et les visiteurs, c’est vous qui lisez ces lignes à ce moment précis.

Le nombre de visiteurs est une chose à prendre en compte. Mais il y a un autre élément: c’est la communication dans les deux sens.

Croyez-moi, tenir un site dans lequel aucun visiteur ne s’exprime, que ce soit par commentaires ou par mail, c’est désespérant. C’est pour cela que vous trouvez souvent le slogan « Mon blog se nourrit de vos commentaires » lorsque vous parcourez le web.

Et de ce côté-là, je vous tire un coup de chapeau. Tiens, par exemple, les 84 commentaires (à ce jour) sur l’article « L’affaire Moustache » ont contribué à dénouer facilement une situation qui semblait bloquée.

Vous communiquez également beaucoup par mail, pour me poser des petites questions sur Tilékol ou me fournir des informations intéressantes. Croyez-moi, ces mails – comme les commentaires – comptent beaucoup dans ma motivation à continuer l’aventure. Je les lis tous, et je réponds à tous.

 

Le blog

Proposer uniquement une page de téléchargement d’un fichier Excel aurait été d’une tristesse sans nom, et cette page aurait vite été oubliée dans le vide intersidéral du cimetière des sites web.

C’est pour cela que le blog a vu le jour.

Avec quand même une question: « je vais parler de quoi » ?

  • De Tilékol, bien sûr.
  • De son fonctionnement. (Mais il est si simple…)
  • D’évaluations, ce « concept » méritant quand même qu’on s’y attarde étant donné qu’il est le plus souvent synonyme de contraintes alors que, bien compris et bien utilisé, il permet une pratique pédagogique riche et facilite réellement l’individualisation de l’enseignement, gage de réussite.

    Tilékol est un « outil de repérage immadiat de la difficulté » qui mériterait d’ailleurs de prendre place dans les projets d’école, histoire de rendre lesdits projets un peu moins abstraits.

  • Mais il y a autre chose. Je voudrais profiter de ce blog pour vous parler d’informatique, de manière simple. Parce que tous les jours, on me pose des questions là-dessus, et qu’il y a un manque d’information à ce sujet.

    De trop nombreux enseignants sont perdus devant un ordinateur. J’aimerais vous aider si vous êtes dans ce cas. L’informatique est là pour nous aider, pas pour nous punir.

  •  Je voudrais également que nous partagions des pratiques pédagogiques intéressantes. Par exemple, je pense qu’une bonne réflexion sur le thème « les progressions » est indispensable.

    Lorsqu’on cherche des progressions sur le web, dans 90% des cas, on trouve des listes plus ou moins digestes et insuffisamment précises pour être applicables en classe.
    La progression c’est comme l’évaluation: bien comprise, c’est une aide. Mal abordée, c’est un boulet.

  • Et je voudrais également vous présenter des sites intéressants, des techniques utiles (exemple: les cartes mentales), bref faire de ce blog un espace agréable à visiter.

Les compléments

Les compléments du blog s’appellent Facebook ou Twitter.
Ils permettent de communiquer d’une autre manière. Le mot important étant « communiquer ».

A ce sujet, si vous ne connaissez pas Twitter, je vous conseille d’essayer. A mes yeux, c’est bien plus intéressant que Facebook… et on n’a pas ce sentiment d’être le Petit Chaperon Rouge guetté par le Grand Méchant Loup, comme c’est un peu le cas sur Facebook. Twitter ne s’intéresse pas à votre vie privée !

Au fait, en classe, comment ça se passe ?

N’oublions pas que Tilékol est avant tout un petit outil pour instits.

Je l’utilise dans ma classe depuis la rentrée des classes et tout ce que je peux dire, c’est qu’il est bien pratique.

Je pense que pour nombre d’entre vous, c’est également le cas. Ce qui fait sa force, c’est sa simplicité.

Ce qui ne veut pas dire qu’il ne peut pas être amélioré…

Les améliorations de Tilékol: ce que vous avez demandé, ce que je propose, ce sur quoi je suis en train de travailler, la date possible de la sortie de la prochaine version: nous parlerons de tout cela dans le prochain article.

…Et bien entendu: à vos commentaires !

 

 



   

Vous avez aimé cet article ?

Devenez membre de la tribu et recevez la « newsletter du mercredi »*

*Vous pouvez vous désabonner à tout moment et de manière automatique en cliquant sur le lien prévu à cet effet qui se trouve en bas de CHAQUE message que vous recevez. CNIL N° 1533210

.