Du temps du Far-West, les chercheurs d’or tombaient parfois sur une belle pépite. C’est ce qui m’est arrivé il y a quelques jours : j’ai découvert un blog en or massif. Vous allez découvrir comment créer des merveilles avec trois fois rien. Je vous promets un franc succès dans vos classes !

Elle s’appelle Danu, elle est bulgare, et avec son mari Vladimir elle a lancé il y a trois ans un blog, un simple blog. Ayant des enfants en bas âge, elle avait décidé de créer ce petit espace sur le web pour partager les petites créations qu’elle faisait pour eux.

 

Danu, la créatrice de Krokotak, en plein travail de création

La répartition des rôles est simple : Vladimir s’occupe de la partie technique, et Danu crée le contenu. Ce « mélange à deux composants » s’est avéré détonant.

Krokotak.com (c’est le nom du blog) connaît un succès extraordinaire, avec des dizaine de milliers de visiteurs chaque jour, venant du monde entier, et une page Facebook suivie par plus de 30 000 fans.

 

Vous allez me dire : le site Krokotak est écrit en quelle langue ? En bulgare.
Vous ne parlez pas bulgare ? Moi non plus. Heureusement, il existe des solutions, comme celle que je vous présente dans cette courte vidéo et qui vous explique comment lire en français n’importe quel site de la planète.

 

J’ai découvert le site la semaine dernière, suite à un mail envoyé par Isabelle, une tilékolière qui m’a « envoyé le lien ». J’ai eu un choc !

J’ai immédiatement envoyé un petit message avec le formulaire de contact, et Danu m’a répondu. Chance : nous pouvons communiquer en anglais. J’ai ainsi pu en savoir plus, et bien entendu, je vous dis tout…

Récup’ intelligente et créativité débridée

Danu et Vladimir vivent à Sofia. Danu est diplômée en Beaux-Arts et en design industriel. Elle tire son inspiration des petites activités qu’elle propose à ses propres enfants, Vyara (sept ans) et Andrey (bientôt deux ans).

La particularité qui saute aux yeux, lorsqu’on visite le site, c’est que toutes ses créations sont faites à partir d’éléments de récupération (les tubes en carton de papier toilettes, par exemple).

La deuxième particularité, c’est une créativité débridée. Je vous laisse juge…

Trois bouchons, un élastique, un cure-dents : un bateau !

Des bouchons en plastique, un bout de ficelle… un bonhomme !

Un tube en carton de papier-toilette, et c’est tout de suite le « tube d’Halloween »…

Des capsules, du vernis à ongle : des coccinelles ! Ajoutez un aimant, vous avez un magnet.

Qui pouvait penser qu’un tube en carton de papier toilettes pouvait se transformer en masque africain ?

Outre les photos de ses créations, Krokotak propose à la vente des petits livres pour enfants. C’est en bulgare, ce n’est pas pour nous. Par contre, certaines fiches à télécharger sont également passionnantes.

Au début de cet article, je comparais Krokotak à une pépite. Je me trompais. c’est une mine d’or !


Je tiens à adresser un grand merci à Danu et Vladimir pour avoir eu la gentillesse de répondre à mes questions et m’avoir autorisé à publier ici des photos tirées de leur blog krokotak.com



   

Vous avez aimé cet article ?

Devenez membre de la tribu et recevez la « newsletter du mercredi »*

*Vous pouvez vous désabonner à tout moment et de manière automatique en cliquant sur le lien prévu à cet effet qui se trouve en bas de CHAQUE message que vous recevez. CNIL N° 1533210

.