J‘ai reçu ce matin un appel à l’aide d’une enseignante de maternelle qui doit équiper sa classe en matériel numérique pour la prochaine rentrée. Visiblement, de gros moyens sont débloqués. Fantastique ! Pas tout-à-fait : elle hésite quant à la solution à choisir. Tableau numérique interactif, ou bien vidéoprojecteur interactif ?

.

challenge-jour-28

.

Lançons donc un appel à l’aide : qui peut éclairer Bénédicte et lui permettre de faire le bon choix ?

.

Interactivité

Il y a les vidéoprojecteurs interactifs, les tableaux interactifs… et les blogs interactifs, comme celui que vous êtes en train de lire : les lecteurs font part de leur expérience et sont à même de donner des conseils. C’est de toutes ces interactivités dont il est question aujourd’hui.

Voici le mail que j’ai reçu ce matin :

benedicteBonjour

Je suis enseignante de PS/MS/GS dans un petit village. Qui dit petit village dit petits moyens.

Aussi j’ai lancé l’idée d’acquérir dans un futur plus ou moins proche une solution numérique pour ma classe. Oh surprise le conseil accepte et souhaite faire cela pour la rentrée.

Le seul hic c’est que je comptais prendre mon temps pour murir le sujet. Or là il faut que j’opte pour un produit rapidement.

Le conseiller TICE de ma circo souhaiterait que l’on opte pour un vidéo projecteur interactif (VPI) avec un modèle infrarouge.

Mais visiblement très peu de VPI permettent le tactile. Et je trouve qu’en maternelle il est essentiel de pouvoir se servir des doigts avant de prendre un stylet.

Pour ma part j’avais repéré un TBI tactile (doigts) avec possibilité de 4 utilisateurs. Car mon but premier et de pouvoir continuer le travail de manipulation propre à notre niveau.

Mais je n’y connais rien. Je n’ai pas de recul.

Ma question est donc TBI ou VPI et quel modèle ?

Y aurait-il des collègues qui pourraient témoigner sur leur usage, avec les points positifs et négatifs?

Merci d’avance pour les éclairages qu’on pourra m’apporter.

Bénédicte

TBI, TNI, VPI

Précision : je ne suis pas un spécialiste de ce matériel, je n’ai ai jamais utilisé. Cependant, il est quand même assez facile de comprendre de quoi il s’agit.

faisons un tour sur Wikipedia :

Le TBI ou TNI (ou TPI)

Le tableau blanc interactif (TBI), tableau numérique interactif (TNI) ou tableau pédagogique interactif (TPI) est un tableau sur lequel il est possible d’afficher le contenu d’un ordinateur et le contrôler directement du tableau à l’aide d’un crayon-souris, et pour certains types de tableaux, avec les doigts.

Donc, TNI et TBI, c’est la même chose. Ce sont des tableaux actifs, sur lequel du contenu est projeté grâce à un vidéoprojecteur, et sur lequel on peut intervenir. Certains tableaux permettent l’utilisation du doigt pour interagir, avec d’autres il faut nécessairement utiliser un stylet.

Première remarque : en maternelle, un élève a vite fait de s’emparer d’un feutre, de crayons de couleurs ou de crayons-cire et de faire une oeuvre d’art dès que la maîtresse a le dos tourné sur le TBI. Pas vraiment apprécié, en général 🙂

Le VPI

Un Vidéoprojecteur Interactif (VPI) est un système constitué d’un vidéoprojecteur à focale ultra-courte et d’un capteur infrarouge capable de détecter la position d’un stylet sur n’importe quelle surface de projection qui, par ce procédé, se transforme en surface interactive (mur, tableau blanc émaillé, table…).

Avec un tel outil, il n’est plus nécessaire de disposer d’un tableau dédié pour rendre la surface réactive.

 

Dans ce cas, c’est le projecteur qui est actif, c’est lui qui « renvoie » l’information à l’ordinateur. Plus aucun problème avec les feutres ou les crayons de couleur 🙂

Le VPI est un peu moins cher que le TNI, et constitue certainement la solution d’avenir.

Deuxième remarque : il existe des VPI qui fonctionnent « au doigt ». Ils sont rares, mais ils existent, comme en témoigne cette courte (et amusante) vidéo. Le vidéoprojecteur qui est présenté fonctionne même au doigt ET au stylet :

.
.

Sympa, non ?

Le projecteur

Deux mots sur le projecteur en lui-même, qu’il soit actif ou passif : dans les deux cas (TNI ou VPI), son gros point fort, c’est qu’il est à courte focale (voire ultra-courte focale) et qu’il est fixé au-dessus du tableau.

Cela offre deux avantages non négligeables :

  • Il n’y a pas le problème de l’ombre de la personne qui se trouve au tableau et qui, dans le cas des projecteurs traditionnels, vient masquer la projection, ce qui n’est pas pratique.
  • Les yeux des enfants ne risquent pas de rencontrer le faisceau lumineux, ce qui est très dangereux pour la rétine.

Le « TNI du pauvre »

C’est la solution que j’utilise dans ma classe, et qui consiste à projeter le contenu d’un iPad via un Apple TV et un vidéoprojecteur classique. L’interaction se fait au niveau de la tablette et aussi au niveau du tableau. Par exemple, on peut tracer une forme avec le doigt sur la tablette, et décorer cette forme (avec des motifs graphiques par exemple) sur le tableau blanc avec un feutre effaçable.

Je l’ai fait plusieurs fois cette année avec mes élèves en leur projetant des Nanoug’graphismes et ils se sont particulièrement appliqués. Il était intéressant de constater qu’ils ont immédiatement trouvé la position à adopter pour ne pas être trop gênés par l’ombre de leur bras. Avec un projecteur au-dessus du tableau, ce serait bien mieux.

Mais je mentirais en disant que le VPI présenté sur la vidéo ci-dessus ne me fait pas envie 🙂

Ne perdons pas de vue le principal

Les outils technologiques sophistiqués sont attirants, mais ne perdons pas de vue le principal. Et le principal, c’est de faire progresser nos élèves. Avec ou sans électronique.

Le plus bel outil du monde, s’il est mal employé, ne donnera aucun résultat. Les VPI ou TNI sont-ils un « plus » pour l’enseignant ? Pour l’enseignant motivé et impliqué, certainement. Pour les autres, certainement pas.

J’ai interrogé François, spécialiste « es numérique », qui partage tant de bonnes choses sur son blog. Sa réponse a été laconique : « Personnellement un simple vidéo projecteur me convient. »

Cette réponse résume en quelques mots la problématique : quel outil va TE convenir, Bénédicte, pour TES usages avec TES élèves ? Au vu de tes interrogation, un point important se dégage : l’usage tactile. Donc, il faudrait que tu sois intraitable sur ce point.

Votre expérience est précieuse

Vous qui utilisez ces outils dans vos classes, nous avons besoin de vos témoignages et de vos conseils :

Quel matériel choisir ? Pourquoi ?

Quelle marque choisir ou éviter? Pourquoi ?

Quelles sont les contraintes « cachées » de ces matériels ?

Comment se passe le SAV ?

Etc…

MERCI !

Précision pour les commentaires : si vous êtes un vendeur de matériel, merci de ne pas faire de « la grosse pub avec de gros sabots » : vous pouvez citer une marque, mais en argumentant de manière honnête.

Si vous êtes un enseignant et que vous utilisez réellement un matériel dans votre classe, n’hésitez pas à citer la marque, le modèle, les avantages, les inconvénients.

 

Follow on Bloglovin



   

Vous avez aimé cet article ?

Devenez membre de la tribu et recevez la « newsletter du mercredi »*

*Vous pouvez vous désabonner à tout moment et de manière automatique en cliquant sur le lien prévu à cet effet qui se trouve en bas de CHAQUE message que vous recevez. CNIL N° 1533210

.