Il faut que je me fasse une croix dans la main pour me souvenir que je dois faire un noeud à mon mouchoir pour me rappeler de noter sur un Post-it… je ne sais plus quoi.

.

rappel

.

Comment se souvenir d’une information qui nous tombe dessus à l’improviste, alors que nous sommes occupés à autre chose et qu’il y a un gros risque d’oubli ? Voici le résultat d’un petit « sondage de proximité » qui m’a étonné par la richesse des solutions possibles. Vive la créativité !

« Vite, noter ça quelque part »

C’était il y a quelques semaines, dans la cour de récréation. Avec des tas d’élèves qui couraient dans tous les sens autour de moi en hurlant (de joie). Une collègue s’approche. « Michel, rappelle-toi d’appeler la psychologue scolaire ce matin à propos de XXX. C’est très important, j’ai promis à sa mère que tu ce serait fait. Merci ! ».

Ah. Faut que je note ça quelque part. J’ai mon stylo fétiche* dans la poche, mais pas de papier. Mon smartphone, vite, avant que j’oublie. Je ne l’ai pas encore dégainé qu’une autre collègue me fait remarquer que je dois à tout prix penser de…

OK, OK, après deux secondes d’arrêt, je fonce au bureau et je note tout ça sur une feuille, que je place bien en évidence, et je retourne tout pensif dans la cour.

Tout pensif, parce que je me dis «  je dois à tout prix élaborer une stratégie, une seule, toujours la même, pour me souvenir des trucs qui me tombent dessus à l’improviste, de préférence lorsque je suis occupé à autre chose et que mon cerveau n’est pas super-réceptif  ». Le genre de situation où on oublie instantanément ce qu’on doit retenir.

Ne me dites pas que cela ne vous arrive jamais !

La réflexion a fait son chemin, et a abouti à une idée : je vais demander autour de moi comment font les autres, et j’en ferai un article sur Tilékol.

Et j’ai eu des surprises !

Parce que j’ai récolté une quantité incroyable de « trucs et astuces », et parce que ma conclusion a été que chacun avait sa solution.

Trucs et astuces

Faisons un petit tour d’horizon de tout ce qui m’a été dit, et ensuite, en commentaire, indiquez aux autres membres de la tribu ce qui fonctionne pour vous. D’accord ?

Le point dans la main

Yolande : « J’ai plusieurs cahiers, chacun consacré à un aspect de ma vie : mon travail, ma vie personnelle, mon association. Lorsque je dois me souvenir à l’improviste de quelque chose d’important, je fais au stylo un gros point dans ma main, pour me rappeler de le noter dans mon cahier. »

Le frigo, le tableau

Raphaëla : «  Lorsque je suis chez moi, j’inscris l’élément dont je dois me souvenir sur mon frigo. Si je suis à l’école, je fais la même chose, sur le tableau de ma classe ».

App sur smartphone

Claudia : « Je prends mon iPhone et je prends une note dans l’application « Rappels », ou directement dans le calendrier ».

Nanoug est équipée avec Android. Je l’ai aussi interrogée 🙂 « Je fais une note dans mon téléphone, en utilisant l’app Color Note  ».

La bague à l’envers

.

bague

.

Marie-Paule : «  Je tourne ma bague ». Précisons que ça ne fonctionne pas avec les alliances toutes lisses, mais avec les bagues qui comportent un élément décoratif, qui se retrouve à l’intérieur de la main, ce qui est insolite. Ensuite, il faudra se souvenir pourquoi la bague était « à l’envers » 🙂

Programmation neuro-linguistique

Patricia : « Lorsque je dois me souvenir d’une chose, je me dis bien fort à l’intérieur de moi-même : « UN ! ». Et lorsque je dois me souvenir de deux choses, je dis « DEUX ! ». Et j’y j’associe l’image de ce que je dois retenir. »

Plus d’un tour dans son sac

Patricia a une autre astuce : « Dans mon sac, il y a toujours un carnet. J’y note les choses dont je dois me souvenir ».

Post-it

Ghyslaine est directrice d’école. «  J’ai un bloc de Post-it. Je note tout de suite et je pose le Post-it sur mon bureau. En fin de journée, si je n’ai pas tout traité, je ramasse tous les Post-it et je les agrafe ».

Email à soi-même

Ghyslaine s’envoie également des mails à elle-même depuis son smartphone. Elle demande aussi aux gens de lui envoyer un SMS lorsqu’elle risque d’oublier ce qu’ils lui disent.

Dictaphone

.

dictaphone

.

Marc a toujours un dictaphone sur lui. «  Je préfère le dictaphone au téléphone, parce que j’ai juste à appuyer sur un bouton alors qu’avec le téléphone, il faut ouvrir une application, démarrer l’enregistrement, etc… Je l’écoute tous les matins en allant au travail, pour ne rien oublier. »

Toutes ces petites techniques sont excellentes, et elles fonctionnent parce qu’elles correspondent à la personnalité de chacun. Mais certaines sont peut-être plus efficaces que d’autres…

Noter, c’est bien, ne pas oublier, c’est mieux.

J’ai d’autres solutions que je vais vous exposer plus bas. Et d’ailleurs, en préparant cet article, j’ai eu une nouvelle idée, qui fonctionne particulièrement bien et que je vais vous présenter.

Mais avant de vous l’exposer, je voudrais faire un petit commentaire sur la question.

Quelle est la situation de départ ?

On pourrait la résumer ainsi : « Se souvenir d’une information arrivant totalement à l’improviste alors que nous sommes « dans le rush » et que nous courons le risque de la « zapper » totalement. S’en souvenir, mais également agir, et parfois rapidement. »

Dans les solutions ci-dessus, certaines risquent de laisser passer des informations importantes entre les mailles de leur filet.
Ce sont celles qu’on pourrait appeler de « premier niveau » ou de « deuxième niveau » :

Premier niveau

Le point dans la main, le noeud au mouchoir, la bague qui tourne, le « UN ! » dans la tête : encore faut-il se souvenir du message qu’ils veulent nous indiquer…

Deuxième niveau

La note sur le frigo, dans le carnet, dans le dictaphone, dans une app « note » ou « rappels » de notre smartphone : nous les retrouverons, c’est sûr, mais peut-être trop tard. Loin des yeux, loin du cerveau !

Si un rappel retentit et ne sonne qu’une fois, il risque fort d’être lui aussi zappé immédiatement.

Perturbation technologique

Ce que je ne vous ai pas dit à propos de l’anecdote de départ, c’est que j’ai récemment changé de smartphone.

Quel rapport avec le sujet ? Tout simplement la perte de repères et d’habitudes.

Auparavant, j’utilisais un « Samsung Note 4 », excellent appareil muni d’un stylet et permettant de griffonner quelques lignes à la main et d’épingler la note sur l’écran d’accueil. Impossible à manquer, pour peu qu’on ouvre son smartphone, ce qui arrive quand même assez souvent. D’ailleurs, tous les appareils Android utilisent les widgets qui font des pense-bêtes très efficaces.

Mais voilà, le Samsung Note s’est retrouvé relégué (provisoirement ?) au second plan depuis qu’une Apple Watch orne mon poignet gauche. Elle est associée à un iPhone, et donc c’est l’iPhone en question qui est dans ma poche en permanence (le Samsung Note, lui, me sert de mini-tablette et est dans mon sac, donc pas toujours sur moi).

Et sur l’iPhone, point de stylet, point de notes manuscrites épinglées**, mais une multitude de solutions possibles. Et c’est cette multitude de solutions qui pose problème. Abondance de solutions possibles peut nuire, entraîner de la confusion et rendre inefficace.

Depuis ma mésaventure de la cour de récré, et après avoir pris de nouvelles habitudes, j’utilise, selon le cas, deux apps différentes (plus une subsidiaire**). Ca fonctionne parfaitement, j’ai retrouvé la sérénité de ce côté-là. Je vais brièvement vous les présenter, puis je vous parlerai de ma nouvelle trouvaille qui fonctionne avec n’importe quel smartphone. Et enfin d’une solution « à l’ancienne », absolument pas high-tech.

.

pense-bete

.

Say&Go

Voici ce que fait cette app très ingénieuse : vous l’ouvrez, elle enregistre immédiatement et automatiquement. Pas de bouton à chercher. Au bout de sept secondes, l’enregistrement s’arrête et elle vous l’envoie direct par mail. De plus, une belle pastille rouge sur l’icône vous rappelle le nombre de notes vocales qui vous attendent et que vous pouvez bien entendu réécouter à tout moment.

Difficile de faire plus simple, et croyez-moi, dans l’urgence, lorsque vous êtes occupé, pas le temps d’aller prendre des notes sur le clavier. En moins de dix secondes, les quelques mots sont dans la boîte !

Il y a plein de réglages possibles : durée d’enregistrement automatique (mais vous pouvez prolonger la durée d’enregistrement très facilement si vous n’avez pas fini votre phrase), petit rappel automatique après le nombre de minutes que vous déterminez, etc… Vous pouvez même envoyer automatiquement les enregistrements vers Dropbox ou Evernote.

Cette petite app a vraiment été conçue exactement pour la situation qui fait l’objet de cet article. Elle est parfaite. Bravo à son développeur. Je n’ai pas trouvé l’équivalent sous Android. Si vous connaissez, merci de l’indiquer en commentaire.

Due

Due est une app qui permet de ne JAMAIS oublier quelque chose d’important, et qui vous OBLIGE à agir. Vous allez comprendre pourquoi.

.

due

.

Lorsque vous saisissez un rappel avec Due, il vous suffit de toucher l’écran pour lui dire quand vous rappeler : dans dix minutes, dans une heure, dans un jour. Si vous voulez vous faire rappeler dans vingt minutes, vous touchez deux fois « +10 min ».

Lorsque vient le moment du rappel, Due vous alerte : son, vibration, rappel sur la montre. Si vous ne faites rien, il vous relance selon un intervalle que vous avez déterminé (chez moi, c’est chaque minute !). Tant que vous ne lui avez pas dit « c’est fini », il vous rappelle. Et si vous n’avez pas encore effectué l’action mais que vous n’êtes pas en mesure de le faire immédiatement, vous pouvez toucher le bouton « Snooze », qui suspend l’alerte pendant un temps que vous avez là aussi déterminé (chez moi, c’est 15 minutes).
De la sorte, cette petite application va vous « harceler » tant que vous n’avez pas agi. C’est extrêmement efficace.

Il y a l’équivalent sous Android, qui s’appelle « Simplest Reminder ». (Il faut prendre l’achat in-app « Pro » pour avoir l’équivalent).

C’est presque fini. Mais je ne voudrais pas terminer avant de vous avoir indiqué quelle était mon « idée fatale » qui m’est venue et que j’ai testée juste avant d’attaquer la rédaction de cet article.

C’est tout simple : s’envoyer un SMS à soi-même ! Ca marche. Bien entendu, vous n’irez pas le lire immédiatement. Donc si vos notifications sont correctement réglées, vous ne pourrez pas allumer votre smartphone sans voir l’alerte s’afficher. Impossible de la rater !

Pour les anti-technologie

Il existe une solution simple pour ceux qui sont rétifs à tout objet technologique : une feuille A4 pliée en 8, dans la poche, toujours disponible, toujours prête à prendre des notes. Redoutable, à condition de prendre l’habitude d’en placer une dans sa poche le matin et de la lire en fin de journée.

Alors… et vous ? Quelle est votre solution ? Venez nous donner des idées !


* Le stylo Fisher Bullet a été conçu pour les astronautes de la NASA. Il est tout petit et arrondi une fois fermé, n’abime pas la poche, ne coule jamais et écrit dans toutes les positions, même contre un mur, même au plafond, même sur du papier gras, même sous l’eau. Il est indestructible et m’accompagne depuis une bonne vingtaine d’années.

** On peut également épingler une mini-note à l’écran d’un iPhone, mais oui mais oui, l’app s’appelle IconMemo.

Follow on Bloglovin



   

Vous avez aimé cet article ?

Devenez membre de la tribu et recevez la « newsletter du mercredi »*

*Vous pouvez vous désabonner à tout moment et de manière automatique en cliquant sur le lien prévu à cet effet qui se trouve en bas de CHAQUE message que vous recevez. CNIL N° 1533210

.