Ce matin, pour la journée de la laïcité, nous avons fait une petite manifestation très sympathique dans mon école. Tellement sympa, que j’ai eu envie de partager avec vous quelques images de petites productions des élèves…

.

banc-1

.

…Juste pour garder un souvenir…

Tout d’abord, un grand merci à deux réseaux sociaux (une fois n’est pas coutume).

Facebook tout d’abord. J’y ai lancé un petit appel (au fait, la page de Tilekol est ici). Je cherchais des idées… il a été entendu par les membres de la tribu, qui y ont répondu, et qui m’ont facilité la tâche. Merci en particulier à Cathy pour l’idée du banc et à Anne pour la petite remarque fort bien vue dont je parle un peu plus loin dans l’article.

Pinterest ensuite, génial Pinterest, où j’ai trouvé l’idée de la colombe « en assiette en papier ».

Bien mystérieux, tout ça. Quelques explications s’imposent…

Comment aborder la laïcité en maternelle ?

Difficile de parler de religion à un enfant de quatre ans ou de faire chanter la Marseillaise à des PS…

Il fallait trouver un angle d’approche.

Au détour d’une recherche sur Internet sur ce thème, je suis tombé sur cette page, et sur l’idée de la colombe de la paix de Picasso. Bingo, juste ce qu’il me fallait. Un thème visuel, facile, la notion de paix, la découverte d’un peintre, l’aspect artistique, bref tous les ingrédients étaient réunis.

Mais comment faire ?

C’est là que Pinterest est entré dans la danse, avec une page magnifique regroupant des trouvailles sur la colombe de la paix, donc cette idée d’assiette en carton à découper.

Je vous montre tout de suite le résultat :

.

colombe en carton

.

Tout content, j’ai partagé l’idée sur facebook, et c’est là que j’ai eu la remarque d’Anne dont je vous parlais plus haut :

« La colombe de la paix, c’est bien laïque ça ? »

Ah oui, c’est vrai, je n’y avais pas pensé…

Retour sur Internet, Wikipedia ce coup-ci…

Et là, j’ai appris l’histoire très intéressante de cette colombe : elle est née en 1949, suite à une demande faite à Picasso par… le Parti Communiste, qui avait lancé son « Mouvement pour la Paix ».

Picasso a choisi la colombe, d’une part influencé par l’iconographie chrétienne (mais la colombe représentait le Sant-Esprit, pas la Paix), d’autre part parce qu’il avait des pigeons dans son atelier !

Il a passé tout ça à la moulinette de son génie… et la « Colombe de la Paix de Picasso » est née.

La « colombe de la paix » est donc un symbole nouveau, né en 1949, suite au traumatisme de la guerre. Il a d’ailleurs placé une autre colombe sur son monumental « Guernica », un tableau que vous devez allez « voir en vrai » au moins une fois dans votre vie à Madrid. Choc assuré. mais c’est une autre histoire, revenons à notre laïcité…

Donc, cette image de la colombe, associée à la notion de paix, a été largement reprise et diffusée au niveau mondial (universel serait le mot juste). On la retrouve par exemple sur le logo de Médecins du Monde, sur des timbres-poste de nombreux pays, sur les dessins de Plantu, à l’ONU, à l’occasion des cérémonies d’ouverture des jeux olympiques, etc…

Validons la colombe laïque, et distribuons des assiettes en carton à nos élèves…

Facile à découper par les mains enfantines, une agrafe et hop, plein de jolies colombes ont envahi l’école…

.

colombes-2

colombes-3

colombes-4

colombes-5

Le « banc de l’amitié »

L’idée du banc de l’amitié a été donnée par Cathy sur Facebook, qui m’a indiqué cette initiative de l’AGEEM :

.

« Lorsqu’un enfant est triste ou se sent seul, qu’il ne trouve pas d’amis pour jouer avec lui, il va s’asseoir sur le banc.
Les autres enfants savent alors qu’il a besoin d’aide et celui ou ceux qui le souhaitent, viennent la lui offrir… »

.

Quelle belle idée !

Hop, un vieux banc qui traînait par là, une bombe de peinture jaune pour aller vite (c’était hier, la veille de la manifestation !) et les élèves de PS se sont mis à l’ouvrage…

.

banc-1

.

banc-2

Puis au tour des GS de faire une belle affiche, ce matin, et le temps que la peinture sèche, notre banc de l’amitié était installé !

.

banc-3

.

S’en est suivi le « moment-laïcité », avec quelques parents qui avaient eu la gentillesse de venir participer.

Les enfants ont appris la signification du banc de l’amitié.

Et ils ont chanté à pleine voix le tube indiscutable de l’année 2015 en maternelle : « Libérée, délivrée » !

Une chanson qui se termine par les mots « le prix de la liberté »…

Avant de rentrer en classe, les enfants ont écrit le  mot « PAIX » à la craie sur le sol du préau…

.

paix-1

paix-2

.

Comme quoi, il suffit de quelques ingrédients simples pour faire une belle action dans l’école, avec du sens.

C’était chouette.

 

Follow on Bloglovin



   

Vous avez aimé cet article ?

Devenez membre de la tribu et recevez la « newsletter du mercredi »*

*Vous pouvez vous désabonner à tout moment et de manière automatique en cliquant sur le lien prévu à cet effet qui se trouve en bas de CHAQUE message que vous recevez. CNIL N° 1533210

.