Je ne sais pas si le « télécran » et les « ardoises magiques » existent encore dans l’époque du « toujours plus d’électronique » actuelle. Toujours est-il que je me suis procuré un drôle d’appareil appelé Boogie Board et que j’ai commencé à l’utiliser dans ma classe de maternelle.

.
Boogie-Board
.

Voici mon petit compte-rendu sur ce bidule !

 

Hello, Boogie Board !

29,90 €. Le prix était indiqué en gros sur le dépliant qui a atterri il y a quelques jours dans ma boîte aux lettres. La photo représentait un appareil, visiblement électronique, ressemblant à une ardoise plus qu’à une tablette.

Le nom de l’objet :  » Boogie Board 8.5 « 

Bien entendu, si les marchands dépensent des fortunes en publicité, c’est que ça fonctionne. La preuve : dès le lendemain, j’avais entre les mains ce joujou, en me disant que j’allais l’introduire dans ma classe, « pour voir ».

C’est gros comme une petite ardoise, c’est en plastique, c’est plat, fin, léger, très léger, c’est muni d’un stylet et fourni avec quatre aimants à coller au dos. Pratique pour le fixer au tableau. Ca n’a pas l’air fragile du tout.

.
Très fin, très léger.

Très fin, très léger.

.

Vous prenez le stylet, vous écrivez sur l’écran noir, et votre texte ou votre dessin apparaît en gris. Vous appuyez fort, le trait est plutôt épais. Vous appuyez légèrement, le trait est fin. Vous pressez un petit bouton pour effacer l’écran.

Et vous savez quoi ? C’est bien pratique.

Je l’ai utilisé en regroupement vendredi et samedi, mes deux premiers jours de classe de l’année scolaire 2014-2015. Petits jeux de reconnaissance de lettres.

Léger, fin, pratique

Les élèves réagissent au quart de tour, et le maître trouve ça bien plus pratique qu’une ardoise classique (pas de craie, pas de chiffon, pas de poussière), bien plus pratique qu’une ardoise blanche (avec ces feutres qui écrivent pendant 3 jours), bien plus pratique qu’une tablette (plus lourde, plus fragile).

…Et bien sûr, tout le monde voulait écrire dessus. Gros avantage à mes yeux : le stylet est fin, les enfants l’ont bien en mains, la pointe a « la bonne forme », l’écriture est assez agréable. Plus qu’avec un stylet de tablette.

L’écran est en plastique, rien à voir avec celui d’une tablette. Il rappelle vraiment celui d’une une ardoise magique.

.
Une bonne prise en mains.

Une bonne prise en mains.

.

L’appareil est électronique, et donc nécessite du courant. Surprise : aucun dispositif de recharge. Il paraît qu’il y a une petite pile à l’intérieur et qu’elle dure très très longtemps, suffisamment pour des dizaines de milliers de « pages ». A voir.

Pas d’indication dans le mode d’emploi pour changer la pile, mais j’ai vu sur un site anglo-saxon que c’était possible et assez facile, et que la pile (un peu particulière) ne coûte pas cher du tout. A voir. Je vous en reparlerai le jour où j’aurai à la changer !

Et voilà. Un nouvel appareil dans ma classe.

…Ou plutôt deux. Parce qu’influencé par la grosse réflexion de mes vacances à propos du numérique à l’école (ici, ici, ici et ), j’ai aussi acheté un ordi pour la classe. En promo. Pas cher. Un PC portable. Mais ça, c’est une autre histoire que je vous raconterai un autre jour…

Follow on Bloglovin



   

Vous avez aimé cet article ?

Devenez membre de la tribu et recevez la « newsletter du mercredi »*

*Vous pouvez vous désabonner à tout moment et de manière automatique en cliquant sur le lien prévu à cet effet qui se trouve en bas de CHAQUE message que vous recevez. CNIL N° 1533210

.