Je les utilise tous, à titre personnel. Mac. PC. Android. Tablettes. Smartphones. Petit. Grands. Et dans le cadre de mon métier d’enseignant, je les ai tous introduits dans ma classe. Testés. Utilisés. Approuvés. Rejetés parfois.

.

tablettes

.

Et pourtant, il y a une chose à laquelle je ne m’habituerai jamais.

Cet article s’adresse à tous les incompris, les dénigrés, les moqués, les Caliméros, les damnés de l’informatique. Ce qui ont le tort et l’outrecuidance d’être curieux, d’explorer des solutions de leur plein gré et de leur propre chef, de s’éloigner de la norme et de se retrouver catalogués, étiquetés, cloués au pilori.

Révolution

Tout ça, parce qu’ils ont fait le choix, par exemple, d’utiliser Linux (alors que la mode est à Microsoft), ou Apple (alors que la mode est à Microsoft), ou une tablette (alors que la norme est l’ordinateur), ou un iPad (alors que la mode est à Google-Android).

Certains d’entre vous vont rire, d’autres vont ricaner, d’autres vont bondir. Eh bien tant pis les amis, figurez-vous que sur ce blog j’ai la possibilité de m’exprimer et j’aurais tort de m’en priver.

Comme vous le voyez, pendant que j’écris ces lignes, là, je suis quand même un peu en colère. Mais pas trop, n’exagérons pas non plus, la colère, c’est pas mon truc.

Bon, je vous explique et pour une fois, on ne va pas remonter aux calendes grecques.

Je dois d’abord vous préciser quelque chose : je suis totalement convaincu, depuis bien des années, que nous vivons une époque exceptionnelle, une révolution numérique, une vraie, une énorme, et je compte bien la vivre, pleinement, de manière active.

Côté ordinateur, j’utilise Mac et PC. Quand je dis « j’utilise », ça veut dire que je m’en sers, vraiment, chaque jour. Avec une ribambelle de logiciels qui touchent tous les domaines.

Côté tablettes, à titre personnel, j’ai un iPad Air (Apple) et une Nexus 7 (Android). Je me sers des deux, chaque jour. Je les apprécie, et je me verrais mal faire le choix de l’une au détriment de l’autre.

Côté smartphone, j’alterne. Depuis décembre dernier, j’ai un Samsung Note 3, celui d’avant était un iPhone 5. Je prochain, je n’en sais rien. J’aime bien mon Note 3, je suis attiré par le Xperia Z3 et je louche sur l’iPhone 6. Donc je m’abstiens 🙂

Tout ça pour dire que je ne suis pas sectaire et que je connais quand même un peu le matériel, les marques, les systèmes, les applications.

Ca, c’est pour mon utilisation personnelle.

Numérique en classe

Parlons maintenant de mon « numérique professionnel », ce que j’utilise dans ma classe.

J’ai commencé par utiliser mon iPad « perso », mais je n’aimais pas trop tout mélanger, laisser libre accès à l’appareil à mes élèves avec mes photos personnelles dessus, etc… Par contre, l’objet en lui-même est vraiment adapté, nous en reparlerons un peu plus loin.

J’ai ensuite acheté une tablette Android (Une Samsung), et je l’ai utilisée à l’usage exclusif de ma classe. Photos, vidéos, Book Creator, etc… Ca, c’était l’année dernière.

Cette année, à la rentrée, j’ai investi dans un PC portable avec un grand écran et un pavé numérique. je l’ai mis en classe.

Et j’en suis arrivé à la conclusion, basés sur l’utilisation réelle par les élèves et par moi-même, que l’outil le plus adapté à ma classe de grande section, ET DE LOIN, c’était l’iPad.

Cet appareil et les applications qui vont avec permettent une utilisation réellement professionnelle. Les élèves peuvent réellement produire du contenu de qualité, découvrir des usages riches, s’en servir facilement.

Ce qui ne veut pas dire, BIEN ENTENDU, qu’on ne peut rien faire avec un PC ou une tablette Android. Ou un appareil photo numérique. Ou un dictaphone. On peut faire plein de choses !

Simplement, en 2014 (ça peut changer à tout moment sans préavis), je vais plus loin et plus facilement avec un iPad. J’ai le sentiment de faire entrer mes élèves dans le monde du numérique, sans efforts, sans perte de temps, sans limitations et plantages intempestifs. Avec des possibilités plus grandes. Nettement.

Jusque là, vous me direz, aucun problème.

« Poire »

Le problème survient lorsque j’explique à des professionnels éclairés de l’enseignement et du numérique qu’à mon avis, l’iPad est l’outil numérique le mieux adapté à la maternelle.

Et là, les réponses sont (dans le désordre) :

  • « Tu aimes la Pomme, donc tu es une poire. »
  • « Tu me déçois ».
  • « Tu parles d’un matériel précis, pas des usages. »
  • On fait la même chose avec [Là, vous mettez  le nom de l’appareil de votre choix].
  • « On n’a pas le droit de citer une marque précise ».
  • « Apple est une marqué fermée et inutilisable. »
  • « Avec un iPad, on ne peut rien télécharger » (???????)
  • « Je la branche où, ma clé USB ? »
  • « Android est un logiciel libre, IOS est un système propriétaire ».
  • « Il est inacceptable de faire l’apologie d’une multinationale ».
  • « C’est trop cher »
  • « Un ordinateur, c’est bien mieux. »
  • Etc (je pourrais continuer longtemps).
.

Simplement, voilà où est mon problème :

  • Aucune de ces personnes n’a jamais eu la curiosité d’acheter et d’utiliser un iPad pour voir de quoi il retourne. Aucune.
  • Dès que je commence à parler des iPad, je suis systématiquement interrompu. Systématiquement.
  • Personne ne m’a jamais demander d’expliquer POURQUOI je préférais cet outil. Ils ne connaissent pas, OK. Ils n’en ont jamais eu entre les mains, OK. Ils n’en ont jamais utilisé en classe, OK. Mais ils pourraient quand même me demander que je leur explique la différence !

Ben non. Hors sujet. Circulez, y’a rien à voir.

Bon, eh bien résultat des courses : je vais revendre mon PC. Je vais revendre ma tablette Android. Je vais acheter un iPad, fermer la porte de ma classe, et bosser. Avec la solution que j’aurai choisie et financée moi-même.

Je vais me focaliser sur cet outil, quelques apps et quelques usages bien précis, et je vais avancer. Et le jour où on mettra à ma disposition du matériel, quel qu’il soit, je l’utiliserai.

Tiens, au fait, je vous rappelle l’existence de la section « Tablettes en maternelle » de Tilékol. Elle est ouverte à tous, et à tous les systèmes: iPad, Android, Surface, Bic ou autres.

C’est un espace de mutualisation, donc ouvert. Il vous attend. Il cherche de nouveaux contributeurs. Il est à vous…


(Cet article est aussi un hommage à Véronique et François. Ils se reconnaîtront s’ils passent par là. Je pense qu’ils ont eux aussi dû subir quelques quolibets, voire pire.)

 

Follow on Bloglovin



   

Vous avez aimé cet article ?

Devenez membre de la tribu et recevez la « newsletter du mercredi »*

*Vous pouvez vous désabonner à tout moment et de manière automatique en cliquant sur le lien prévu à cet effet qui se trouve en bas de CHAQUE message que vous recevez. CNIL N° 1533210

.