L‘histoire de la robe « blanche-dorée » ou « noire-bleue », vous en avez certainement entendu parler à la télé, à la radio, sur Internet, vous en avez discuté avec vos amis, votre famille, etc… Rassurez-vous, nous n’allons pas nous extasier une fois de plus devant cette curiosité visuelle ni nous moquer des sujets futiles qui font le buzz.

.
blanche-et-bleue

Au fait, la robe… Elle était bien bleue et noire.

 

Le cas de cette robe et de sa couleur devrait à mon avis intéresser au plus au point les enseignants que nous sommes (pour certains d’entre nous). En effet, ce qui est évident pour nous et pour certains élèves ne l’est pas, mais alors pas du tout, pour les autres.

(Si vous n’avez pas encore entendu parler de cette affaire, jetez un oeil ici).

Je me souviens d’une élève de grande section qui écoutait avec des yeux brillants les explications que je lui donnais sur les problèmes liés à la pollution. Je parlais lentement, je faisais des phrases simples, j’essayais d’être le plus clair possible dans mes explications, de ne pas aller trop loin. Juste une petite prise de conscience.

Arrivé à la fin de mon speech, et étant donné qu’elle avait l’air passionnée par le sujet, je lui ai dit : « Alors, Sophie, peux-tu nous expliquer ce qu’est la pollution ? »

Elle s’est levée et s’est exclamé toute joyeuse : « La pollution, c’est la potion magique ! »

Moment de solitude du maître qui, dans sa tête, se dit : « elle n’a pas compris ce mot nouveau et a simplement cherché dans son lexique le mot le plus proche, et elle a fusionné les deux sens. Pollution = potion magique. Et tout le reste lui est passé complètement au-dessus… »

Cette situation se produit souvent, très souvent, de manière invisible et inaudible.

Les élèves de maternelle ont un capital de mots limité. Ils sont des éponges, ils passent leur temps à absorber des nouveaux éléments de l’univers qui les entoure. Et à tenter de leur donner un sens.

Ce processus n’est pas limité aux seuls jeunes enfants. Prenez un adulte qui apprend une langue étrangère par exemple. Ou même qui, sans l’apprendre véritablement, cherche juste à se débrouiller pour se faire comprendre pendant ses vacances. Il va tomber dans l’univers loufoque des faux-amis.

En anglais, par exemple, « I cry » ne signifie pas « je crie », mais « je pleure »…
« Actually » ne signifie pas « actuellement », mais « réellement ». « To injure » signifie « blesser ». Un « coin » est une pièce de monnaie ». Etc…

Revenons quelques instants sur cette robe.

Au début, lorsque j’ai appris la nouvelle, je me suis dit simplement « la différence doit venir des écrans. Un écran mal calibré et de faible qualité ne « rend » pas les couleurs comme le fait un « Super-Retina-Amoled-HD-5K » de nos joujoux électroniques dernier-cri.

Il semble bien que non : devant la même image, le même écran, certains voyaient la robe noire et bleue et d’autres blanche et or.

De la même manière que certains voient cette danseuse tourner vers la droite… et d’autres vers la gauche.

.

droite ou gauche : illusion d'optique

.

…Incroyable, non ?

.

Conclusion de ce bref article : 

  • Dans nos classes, ayons bien conscience que certains élèves, quelles qu’en soient les raisons, ne comprennent pas ce que nous leur expliquons. C’est évident pour nous, pas pour eux. Il faut souvent s’assurer que les mots que nous prononçons sont compris. Faites le test, et étonnez-vous…
  • Dans notre vie, ayons bien conscience que certains, quelles qu’en soient les raisons, ne voient pas le monde comme nous. Nous n’avons pas raison et eux tort, et réciproquement, nous sommes sincères les uns et les autres, mais voilà, nous sommes différents.
  • Pour s’en sortir, une seule solution : être attentif à l’autre. Vraiment attentif. Lorsque nous parlons à quelqu’un, par exemple, nous devrions être entièrement absorbés dans la conversation, ne pas penser à autre chose. Etre à l’écoute. Réellement… Cela n’arrive pas souvent, mais lorsque nous faisons cet effort, la vision que nous avons de la personne en face de nous change complètement. Faites le test, et étonnez-vous…

 

Follow on Bloglovin



   

Vous avez aimé cet article ?

Devenez membre de la tribu et recevez la « newsletter du mercredi »*

*Vous pouvez vous désabonner à tout moment et de manière automatique en cliquant sur le lien prévu à cet effet qui se trouve en bas de CHAQUE message que vous recevez. CNIL N° 1533210

.