[Internet relie les hommes. Et la puissance de la technologie numérique permet d’accomplir des miracles, en quelques clics.
Voici une histoire vraie, qui se produit en ce moment-même et qui met en scène Marlan Franklyn, livreur de colis dans la bonne ville de New York.

.
Marlan Franklyn - Photo © Jack Coyne -

Marlan Franklyn – Photo © Jack Coyne –

.

Des histoires comme celle-là, j’en veux bien une chaque matin au petit déjeuner…

J’ai terminé ma journée d’hier avec un grand sourire et j’ai démarré celle d’aujourd’hui avec un TRÈS GRAND sourire, après avoir simplement rafraîchi une page web sur l’écran de mon iPad.
Forcément, vous me connaissez, il a fallu que je me précipite sur l’ordinateur pour vous raconter ce qui a provoqué cet euphorie béate.

Commençons par vous présenter Marlan.

Marlan est livreur de colis chez UPS et officie dans les rues de Manhattan. Et Marla est connu et apprécié pour sa gentillesse, son efficacité et sa simplicité. Pour résumer les choses c’est un type bien, qui travaille dur et qui est extrêmement sympathique.

Le genre de personne dont on aimerait être ami.

Marlan apparaît de manière récurrente dans les vidéos que poste quotidiennement sur Youtube Casey Neistat, un autre new-yorkais dont je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises ici même ou sur la page Facebook de Tilékol.

Parce que j’apprécie énormément les vidéos quotidiennes de Casey.

Casey Neistat

Celui-ci filme sa vie de manière très personnelle, en fait de petites vidéos d’une dizaine de minutes chaque jour sur Youtube. C’est le roi du montage rythmé, il est expert en prise de vue par drone, il pilote un skate-board électrique et un journaliste l’a récemment qualifié de « professional fun-haver », ce qui est probablement la manière la plus juste et la plus incomplète de le décrire.

Mais revenons à Marlan.

Hier soir, Marlan est apparu une nouvelle fois dans une vidéo de Casey. Et pour la première fois, je l’ai vu triste, quasiment décomposé, au bord des larmes.

C’est que Marlan avait une douleur secrète, qu’il a dévoilée hier.

.
Casey et Marlan dans la vidéo d'hier

Casey et Marlan dans la vidéo d’hier

.

Il est originaire de l’archipel de Saint-Vincent et Grenadines, dans les Caraïbes.

Des paysages de cartes postales, un climat paradisiaque, et une grande misère de la population locale, qui la pousse justement à s’expatrier et à essayer de se construire une vie décente ailleurs, dans l’autre monde, celui où même les pauvres mangent à leur faim.

Marlan a une soeur, Merlex, qui est restée au pays.

Merlex est atteinte de diabète, ses reins ont été touchés et elle a besoin de dialyses régulières. Dans son île, les services médicaux sont quasi-inexistants et ce type de traitement coûte très cher. Quant à une éventuelle greffe de reins, à Saint-Vincent, c’est du domaine de la science-fiction.

Depuis des années, Marlan envoie de l’argent à sa soeur pour qu’elle puisse se soigner.

Mais son état a empiré, elle a besoin de soins, et sa modeste profession de livreur de colis ne permet plus à Marlan de faire face aux dépenses. Il n’a plus rien à lui envoyer.

Je vous l’ai dit, Marlan est extrêmement apprécié par ceux qui le côtoient.

L’appel à dons

C’est la raison pour laquelle hier soir, Casey lui a proposé de lancer un appel à dons par l’intermédiaire d’une de ses vidéos quotidiennes. Un compte a été ouvert sur la plate-forme Gofundme à cet effet.

L’objectif était de récolter 60 000 dollars, pour financer les soins de Merlex.

Je pense avoir visionné la vidéo environ 10 minutes après sa mise en ligne.

Bien entendu, dès la vidéo terminée, je me suis dépêché d’aller faire mon petit don à mon pote virtuel.

Et je me suis frotté les yeux : sur les 60 000 dollars demandés, 50 000 étaient déjà financés !

Voilà le pouvoir de la technologie numérique : transmettre l’information instantanément à un grand nombre de personnes, simultanément. Casey a cinq millions d’abonnés à sa chaîne Youtube.

En un clin d’oeil, le problème insurmontable de Marlan était réglé.

Mais l’histoire n’est pas finie !

Dans la nuit, les dons ont continué à affluer. A l’heure où j’écris ces lignes, 147 480 dollars ont été récoltés !

A tel point que ce n’est plus simplement la soeur de Marlan qui pourra bénéficier de cette aide financière, mais bien d’autres patients de la clinique de dialyse de Saint-Vincent !

Vous comprenez les raisons de ma bonne humeur d’aujourd’hui.

Certes, les réseaux sociaux sont souvent détestables. Mais le sentiment social fait partie de l’être humain, pour le pire et pour le meilleur.

Et là, nous avons le meilleur.


 

Si vous aussi vous désirez aider Marlan, Merlex et les autres patients de la clinique de dialyse de Saint-Vincent, faites donc un petit clic ici.

Follow on Bloglovin



   

Vous avez aimé cet article ?

Devenez membre de la tribu et recevez la « newsletter du mercredi »*

*Vous pouvez vous désabonner à tout moment et de manière automatique en cliquant sur le lien prévu à cet effet qui se trouve en bas de CHAQUE message que vous recevez. CNIL N° 1533210

.