Les enfants, savez-vous planter des choux ? ( Ouiiiii !) Et savez-vous tenir des ciseaux ? (Noooon !) Ah, il est vrai que cet outil bizarre, articulé, coupant, qui vous regarde avec ses drôles d’yeux n’est pas d’un abord facile. Surtout en maternelle, surtout en petite section ! Rassurez-vous, vous allez les apprivoiser, vos ciseaux, dans la bonne humeur.

Maîtresse Nanoug a pensé à vous. Elle va vous apprendre à découper, à sa manière : joyeuse et efficace.

coup-coup

…Prenez une paire de ciseaux et découpez un bout de papier. Facile ? Vraiment ? Pour vous, peut-être, mais pour le jeune enfant, croyez-moi, cela n’a rien d’évident.

Le découpage demande une synchronisation à de multiples niveaux (les deux mains, les doigts qui tiennent l’outil, les yeux), et une coordination motrice très complexe (position des mains, des doigts, gestion du geste, pression exercée sur les lames, etc…).

Découper le long d’un trait, gros, moyen ou fin, courbe, droit ou à sens multiples, c’est très bien, mais ce n’est que la deuxième étape de l’aventure.

Avant de découper : couper

Comme toujours en matière d’apprentissage, une bonne progression s’impose. Avant de découper des formes, il faut commencer par apprendre à couper « tout court » : sans coincer la feuille entre les lames, sans s’entailler les doigts, sans tenir les ciseaux ou la feuille à l’envers (ce qui est très fréquent). Sans se décourager, et en conservant sa motivation.

Et pourquoi pas, en s’amusant.

C’est là qu’entre en scène Nanoug et son dernier ouvrage intitulé « coup’ coup' » (prononcez « coupe-coupe »).

Ce livre, constitué d’un ensemble de fiches, n’est rien d’autre qu’un salon de coiffure virtuel !

Je vous rassure, vos élèves ne vont pas s’entraîner directement sur leur système pileux. Quand même pas…

Mini-école de coiffure

Ils vont s’entraîner sur des personnages tous plus sympathiques les uns que les autres (Miss Mèches, Miss Bouclettes et leurs copines), mais aussi sur un mouton, un hérisson, un caniche ou… un arbre. Et puisqu’ils y sont, il vont découper des fruits et des légumes pour réaliser de belles salades pour Bébé.

Et ils vont utiliser comme arme, outre la paire de ciseaux… leur imagination. Parce que, comme le coiffeur, ils vont « faire une coupe » à leur cliente ! Et ils vont récupérer les mèches et soigneusement les coller dans le réceptacle prévu à cet effet.

Même si le « public visé » est plutôt du niveau de la petite section, mes élèves de grande section ont adoré réaliser des coupes artistiques à Miss Mèches. Voyez plutôt le résultat. Il s’agit du même personnage, mais traité de différentes manières, puis colorié…

.

coupe-1

coupe-2

coupe-3

.

La même Miss Mèches, avec sa bonne bouille, sort du salon de coiffure avec des coupes plus étonnantes les unes que les autres. Y compris la coupe « tondeuse » voire carrément la boule à zéro !

.

coupe-4

.

Et le temps d’une coiffure, les élèves, très affairés avec leurs outils (y compris pinceau et colle), ont parlé à leur « cliente », se sont appliqués, ont manié les ciseaux dans tous les sens sans même y penser, ont fait travailler leur fantaisie, leurs doigts, leurs mains, leur coordination, leur motricité.

Et une fois de plus, le charme de Nanoug a opéré… Qu’est-ce qu’elle est fooooorte…

.

Vous voulez en savoir plus sur ce livre de Nanoug ?

Cliquez ici pour en savoir plus sur Coup’Coup’

Nanoug propose son livre « Coup’Coup' » au prix de 12 euros 

Cliquez ici si vous désirez acheter Nanoug Coup’ Coup’

Et enfin, si vous désirez Coup’ Coup’ immédiatement :

Voici le raccourci le plus rapide vers Nanoug Coup' Coup' !

Follow on Bloglovin



   

Vous avez aimé cet article ?

Devenez membre de la tribu et recevez la « newsletter du mercredi »*

*Vous pouvez vous désabonner à tout moment et de manière automatique en cliquant sur le lien prévu à cet effet qui se trouve en bas de CHAQUE message que vous recevez. CNIL N° 1533210

.