La rentrée approchant lentement mais sûrement, et donc la préparation de la V5 de la feuille de calcul « Tilékol » commençant à se placer tranquillement dans un coin de ma tête, le moment est peut-être venu de partager avec vous quelques réflexions sur un petit point délicat, un peu revêche, fuyant, ou même carrément « piégeux ». Parce qu’il peut mener très loin.

.

challenge-jour-30

.

Il s’agit de la question de l’acquisition d’une notion et des moyens qui sont à notre disposition (je parle bien entendu des enseignants) pour déterminer si tel élève a réellement acquis telle compétence, tel savoir, tel niveau.

.

Dans cet article, il est fait mention de l’outil Tilékol ou du tableau Tilékol que vous pouvez trouver ici. C’est une feuille de calcul qui fonctionne avec Excel ou Libre Office.

Le principe est simple : nous pouvons considérer qu’une notion est acquise lorsque l’élève nous démontre à plusieurs reprises, dans des contextes différents, et sur la durée, qu’il la maîtrise facilement.

Et c’est la conjonction de toutes ces conditions qu’il est difficile d’apprécier.

Et cela donne des armes aux opposants des livrets d’évaluation, sous quelque forme que ce soit, et qui clament que de toutes manières, ils sont forcément faux, puisqu’ils ne donnent que des informations ponctuelles sur des résultats à des exercices arbitraires. Vu sous cet angle, la critique est parfaitement recevable.

Doit-on pour autant se priver de toute forme d’évaluation des résultats des élèves ? Bien sûr que non. Ce serait comme si nous supprimions tous les rétroviseurs et le compteur de vitesse de notre voiture. Nous condamnant à rouler tout droit et à apprécier au pifomètre notre capacité à ne pas nous faire flasher par les radars.

Est-ce que la solution idéale, fiable, simple à mettre en oeuvre, complète, nous donnant à tout moment « l’état » de chaque élève existe ? Bien sûr que non, et tant mieux, nous ne sommes pas des moteurs sur lesquels on branche un capteur électronique.

Est-ce qu’un individu peut être défini par une liste arbitraire de compétences qu’il maîtrise ? Bien sûr que non.

Le terme « évaluation » regroupe-il plusieurs concepts très différents ? Oui !

.

Je vous disais en préambule que la réflexion sur ce thème peut mener très loin. Il y a de quoi écrire de nombreux livres, et d’ailleurs, ils ont probablement été écrits.

Nous devons donc « couper une tranche » de la problématique, et nous concentrer dessus.

Et donc, forcément, faire momentanément l’impasse sur le reste.

Cette tranche, c’est celle des termes à employer lorsque nous mettons une appréciation concernant les résultats d’un élèves pour une notion donnée lors d’un « test » donné.

Parce que franchement, le triptyque « non acquis », « en cours d’acquision », « acquis » n’est pas utilisable « tel quel ».

.

Non, on n’a pas acquis une notion parce qu’on a réussi un exercice. Tiens, « réussi », c’est déjà nettement mieux, même si ce n’est pas idéal.

Ce n’est pas parce qu’un élève a réussi une fois a ranger trois images dans l’ordre chronologique qu’il a compris l’histoire ou qu’il « structure le temps » parfaitement. Mais s’il refait cet exercice plusieurs fois, sur plusieurs semaines, avec des histoires différentes, des personnages différents, s’il est capable de raconter sa propre journée dans l’ordre chronologique, s’il emploie des termes appropriés pour décrire le temps qui passe, alors oui, on peut considérer que la notion est « acquise », à condition de savoir exactement de quelle notion nous parlons.

Et ce qui aura été fondamental, ce n’est pas le fait que la notion soit acquise, mais quel aura été le chemin qui aura permis de l’acquérir.

Tableau Tilékol

Mais alors, comment présenter les choses avec le tableau Tilékol ? Bonne question. Plusieurs réponses possibles.

Tout d’abord, cet outil est réellement flexible et s’adapte à chacun.

Au niveau du vocabulaire

  • Si vous avez envie d’utiliser  « acquis, en voie d’acquisition, non acquis », vous pouvez le faire.
  • Si vous préférez « réussi, presque réussi, pas réussi », vous pouvez aussi.
  • Si vous voulez utiliser d’autres termes, libre à vous.
  • Et n’oubliez pas que vous avez un quatrième niveau (le bleu) qui vous permet de dire « c’est presque parfait ».

Au niveau de l’utilisation

  • Si vous décidez de donner un livret aux parents, vous pouvez très bien avoir une copie de Tilékol qui est dédiée exclusivement à cela, et dans laquelle vous allez placer une liste de compétences bien choisies et « officielles ».
  • Si vous décidez de vous en servir non pas comme un livret mais comme un outil qui vous permet d’observer et de visualiser, au quotidien, des petits détails qui mis bout-à-bout donnent une image s’approchant de la réalité, vous pouvez le faire. C’est d’ailleurs comme cela que je l’utilise. Et ces observations ne sont pas réellement destinées aux parents. Ce sont des données de pilotage de classe.

Au niveau de la procédure.

Vous pouvez décider que certaines notions sont très importantes et que vous voulez réellement les suivre de près, de manière à aider l’enfant à les acquérir « pour de vrai ». Mais vous ne voulez pas vous embêter avec les filtres d’Excel. Dans ce cas, c’est simple : vous préparez votre liste en début d’année et vous recopiez chaque lignes plusieurs fois à la suite, par exemple cinq fois. A chaque fois que vous ferez une petite vérification au cours de l’année, vous rajouterez la date et le résultat. Et vous verrez facilement :

  • Si l’élève a progressé.
  • Si l’élève n’a pas progressé (et dans ce cas il faut l’aider, lui !)
  • Si l’élève est à l’aise et réussit tous les tests sans coup férir

 

Comme vous le constatez, il y a plein de manière de faire. Le but du jeu étant d’y voir un peu plus clair et surtout, surtout, de pouvoir aider ceux qui en ont besoin.

Et alors, nous pourrons accessoirement, en fin d’année, inscrire le mot « acquis », en sachant d’où l’élève est parti et où il est arrivé.

…Et vous ?

Si vous faites une utilisation qui vous est propre de « l’outil Tilékol », merci de nous en parler dans les commentaires. La tribu est à l’écoute et attentive…

Follow on Bloglovin



   

Vous avez aimé cet article ?

Devenez membre de la tribu et recevez la « newsletter du mercredi »*

*Vous pouvez vous désabonner à tout moment et de manière automatique en cliquant sur le lien prévu à cet effet qui se trouve en bas de CHAQUE message que vous recevez. CNIL N° 1533210

.